24 août 2021

Quelles sont les alternatives à la maison de retraite ? Nos meilleures solutions

En 2040, un Français sur quatre aura 65 ans et plus. Soit presque le double de seniors qu’en 2012. Ce sont les « baby-boomers », nés juste après la Seconde guerre mondiale.

Aujourd’hui ils ont besoin de conserver leur indépendance et de profiter d’un mode de vie convivial, conditions difficiles à obtenir dans un EHPAD. Face à ce constat, de nombreuses initiatives sont aujourd’hui menées pour offrir des alternatives au placement en maison de retraite (EHPAD). Plusieurs possibilités s’offrent aux seniors qui souhaitent conserver une plus grande liberté de vie, même à un grand âge.

Les maisons de retraite : un coût souvent « exorbitant »

Frein principal au placement en maison de retraite également : le prix. Selon une enquête publiée en juin 2018, le prix moyen de l’accès à un EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) est de 1 977 euros par mois mais il dépasse de 14 % le revenu moyen d’un retraité. En effet, on constate en moyenne des frais de séjour de l’ordre de 2 745 à 4 575 euros mensuel à Paris, de 1 830 à 2 740 euros en banlieue et de 1 525 à 1 830 euros en Province.

Heureusement, pour assurer leur sécurité ou pour vaincre la solitude, ils ont désormais d’autres choix.

D’autres choix pour éviter un placement en EHPAD

Les hébergements individuels

  • Les logements-foyers ou « résidences autonomie » sont dédiés aux personnes âgées autonomes. Les résidences autonomies sont un peu considérées comme des EHPAD. Les seniors ont accès à des locaux communs où ils peuvent interagir avec d’autres résidents, des services médicaux faciles d’accès disponibles pour n’importe quel problème de santé, et aux services d’aide à domicile.
  • Les résidences de services / villages retraite proposent généralement plus d’équipements et de prestations que dans les dispositifs publics (habitat en pavillon et non en immeuble, permanence médicale, équipements de loisirs). Il est même possible pour les seniors de devenir propriétaires de leur habitation.

Les hébergements collectifs

  • Les maisons d’accueil rurales pour personnes âgées « MARPA ». Elles sont très présentes en milieu rural. Elles permettent aux seniors de vivre en collectivité tout en ayant accès à des services au quotidien. Ces types d’habitations sont non médicalisés et surtout moins onéreux (autour de 900 euros mensuels). Ainsi, l’autonomie des personnes âgées valides est garantie.

L'accueil familial, une alternative à l'EHPAD

D’autres alternatives à la maison de retraite intéressantes : le lien social avant tout

Construire un studio dans son jardin 

Il est tout à fait possible d’accueillir ses parents ou grands-parents chez soi et ainsi éviter l’isolement dont souffrent beaucoup les seniors. En effet, certaines familles construisent de petites habitations dans leur jardin. Il s’agit d’un choix intéressant pour éviter un placement en maison de retraite car le senior conserve son intimité et la proximité avec sa famille.

La famille d’accueil pour personnes âgées

Le saviez-vous ? Seulement 70% des 15 000 places en famille d’accueil sont occupées dans notre pays. L’accueil familial pour personnes âgées est réglementé, c’est une alternative à la maison de retraite de plus en plus recherchée car le senior est accueilli au sein d’une famille et peut ainsi bénéficier d’une présence et d’un accompagnement optimal.

La colocation solidaire : l’habitat regroupé

Les colocations entre personnes âgées voient le jour un peu partout dans notre pays. Les propriétaires d’une résidence font ainsi partager à d’autres seniors leur lieu de vie. Ils peuvent ainsi bénéficier de multiples attentions et participent à des activités conviviales communes.

Il existe aussi les colocations intergénérationnelles. Un étudiant peut partager sa résidence avec un senior. L’étudiant s’engage par exemple à être présent pour chaque dîner de la semaine et le senior participe aux charges de l’habitat (loyer…) Une solidarité intergénérationnelle qui fonctionne à double sens. Le senior peut à l’inverse accueillir un étudiant dans son logement en échange de petits services comme le jardinage, les courses, le bricolage etc…

L’habitat participatif autogéré 

Les habitats participatifs sont une solution intéressante pour éviter un placement en maison de retraite. Ceux-ci leur permettent de conserver l’autonomie et l’indépendance en participant à un projet collectif d’habitation. Il existe notamment une habitation de ce type exclusivement féminine où les seniors participent à l’entretien de la résidence et du jardin. Elles doivent adhérer également aux valeurs féministes, écologistes et citoyennes.

Des aides financières pour le logement intéressantes pour les seniors

Il est important de souligner que les seniors peuvent faire une demande d’aide pour le logement auprès de la CAF, caisse d’allocation familiale :

  • L’APL, l’aide personnalisée au logement et l’ALS, l’allocation de logement sociale sont des aides financières disponibles pour alléger la charge financière liée au loyer et aux frais d’hébergement. Elles peuvent être attribuées à des personnes hébergées dans un foyer, une résidence seniors etc.  Sous certaines conditions de revenus et ne peuvent être cumulées.
  • L’ASH, l’aide sociale à l’hébergement est une aide financière liée à l’hébergement du senior si celui-ci réside dans un établissement habilité à l’aide sociale. Pour ce faire, il doit être âgé d’au moins 65 ans, ou de plus de 60 ans en situation d’invalidité, résider en France et bénéficier de ressources insuffisantes pour payer les charges liées au logement.

Et pourquoi pas rester à la maison ? de nombreuses solutions sont proposées

Pour les seniors qui veulent à tout prix rester le plus longtemps chez eux, de nombreuses opportunités sont disponibles. Il est possible de solliciter l’ADMR pour les tâches quotidiennes comme la toilette, le ménage, le portage de repas, les courses…) mais aussi pour l’intervention d’infirmiers à domicile (SSIAD etc.). Consultez notre article concernant les soins à domicile  et toutes les autres prestations disponibles !

Service indispensable au maintien à domicile et véritable alternative à la maison de retraite : La téléassistance opérée par Filien ADMR. Cette prestation est disponible dans toute la France avec un centre d’écoute certifié NF Service « téléassistance au domicile » et plus de 99% d’abonnés satisfaits !

Il suffit d’appuyer sur le bouton d’alarme du bip porté en médaillon ou en bracelet afin de lancer une alerte instantanément. L’appel est envoyé au centre d’écoute de Filien ADMR disponible 24h/24. Là, un opérateur d’écoute échange avec la personne âgée et lui apporte l’aide nécessaire en faisant intervenir soit un aidant de proximité, soit les services de secours.

Une multitude de produits spécifiques sont proposés :

  • Le détecteur de chute. Ce système peut lancer une alarme automatique en cas de chute nette suivie d’un état d’inconscience. Le senior peut également lancer un appel manuellement en appuyant sur le bouton SOS. C’est une option présentant une sécurité complémentaire.
  • Des dispositifs de domotique sont également proposés pour renforcer la sécurité dans le logement pour les personnes les plus dépendantes.
  • Une solution alliant téléassistance et géolocalisation pour les seniors autonomes grâce à l’offre Filien Mobilité. Un service se présentant sous la forme d’un badge discret.

Dans le cadre du service à la personne, vous pouvez également bénéficier d’aides financières pour la téléassistance comme le crédit d’impôt de 50%. A cela s’ajoutent également l’APA via le Conseil départemental, les aides de la caisse de retraite…

N’hésitez pas à prendre contact avec un de nos conseillers pour plus d’informations. Les conseillers du Conseil Départemental ou des caisses de retraite sont également à votre disposition.

Contactez-nous

Existe-t-il des alternatives solidaires à la maison de retraite ?

Il existe de nombreuses alternatives à la maison de retraite comme l’accueil familial, la colocation intergénérationnelle ou entre personnes âgées, l’habitat participatif autogéré ou par la construction d’un studio dans un jardin pour accueillir le senior. Ces dispositifs permettent de rompre la solitude tout en garantissant la sécurité des seniors.

Pourquoi les EHPAD sont-ils si chers ?

Les familles préfèrent trouver des alternatives à la maison de retraite notamment à cause du coût élevé. En effet les responsables d’établissements justifient le coût des prestations d’une maison de retraite par les charges fixes très lourdes auxquelles s’ajoutent les frais de blanchisserie, les repas, l’encadrement par un personnel qualifié, les nombreuses activités proposées etc.

Comment est-il possible de garder une personne âgée à domicile ?

Il est tout à fait possible de maintenir le senior à domicile grâce aux services de l’ADMR dans le cadre du service à la personne (portage de repas, ménage, transport accompagné etc.), et aussi grâce à la téléassistance opérée par Filien ADMR, véritable alternative au placement en maison de retraite.