Aide financière pour handicapé notre guide

En France, une personne handicapée peut percevoir des allocations financières dans le but de subvenir à ses besoins. Les adultes comme les enfants handicapés ont la possibilité de bénéficier de plusieurs aides proposées par différents types d’organismes, comme la CAF par exemple dans le cas de l’AAH. Vous voulez savoir à quel type d’aide financière pour handicapé vous pouvez prétendre ? Ce guide est justement là pour vous aider : il s’agit d’un résumé des différentes solutions financières disponibles pour les personnes handicapées.

Notre guide sur les aides financières pour handicapés

Aide financière pour handicapé tour d’horizon des différentes allocations

Afin d’aider les personnes en situation de handicap, les pouvoirs publics français proposent un panel d’allocations financières adaptées à la situation de la personne concernée. Si vous voulez vous assurer que vous puissiez bénéficier ou non d’une aide en particulier, n’hésitez pas à faire une simulation de vos droits sur le site service-public.fr.

Note importante : la notion d’invalidité n’est pas synonyme de handicap stricto sensu. En effet, l’invalidité s’applique uniquement d’un point de vue professionnel. Elle est caractérisée par une incapacité permanente qui réduit la faculté de travail de la personne d’au minimum 2/3. Ainsi, les personnes handicapées peuvent prétendre aux aides financières pour handicapés, ainsi qu’aux dispositifs pour les personnes reconnues comme invalides (professionnellement donc) ou aux aides prévues pour les travailleurs handicapés.

Au-delà des conseils qui peuvent vous être apportés par une association pour personnes handicapées, nous vous résumons les principales aides financières pour handicapé actuellement disponibles.

  • L’AAH

L’Allocation Adultes Handicapés (AAH) est l’aide financière pour handicapé la plus connue. Il s’agit d’un dispositif financier proposé par la CAF s’adressant aux personnes ne pouvant pas travailler dans des conditions normales.

C’est la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui décide d’attribuer ou non l’AAH en fonction du taux du handicap constaté chez la personne. Cela se fait en parallèle de l’étude du statut potentiel de travailleur handicapé.

Le montant de l’aide AAH versée est calculé en fonction des ressources de la personne handicapée. C’est pourquoi cette dernière doit faire une déclaration chaque trimestre. Pour information, le montant de l’AAH ne peut dépasser 902 euros par mois (en 2021).

Pour les personnes handicapées n’ayant pas de revenus à cause d’une incapacité à travailler, il existe un complément à l’AAH. Celui-ci s’ajoute à l’AAH et s’élève à 179,31 euros par mois (en 2021).

  • La PCH

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) est une allocation conçue pour financer les solutions techniques et humaines relatives à la perte d’autonomie (comme l’emploi d’un aidant familial). Il s’agit d’une aide départementale à demander à la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées).

Sans condition de ressources, le montant de la PCH est déterminé en fonction des ressources financières de la personne, de son degré d’autonomie et de son âge. Ainsi, le taux de prise en charge des dépenses engendrées varie entre 80 et 100 %.

D’ailleurs, n’hésitez pas à consulter notre page expliquant comment cumuler PCH et AAH.

  • La pension d’invalidité

La pension d’invalidité est à destination des personnes dont les facultés de travail sont réduites d’au moins 2/3 (à cause d’une maladie, d’un accident et/ou d’un handicap). Ce sont les médecins de la CPAM qui catégorisent le degré d’invalidité de la personne.

Le montant de la pension d’invalidité varie en fonction de la catégorie d’invalidité, mais aussi par rapport aux salaires perçus pendant les 10 meilleures années de la personne. L’allocation peut varier de 292,80 à 2 839,29 euros par mois (en 2021).

À cela peut s’ajouter l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI). Sous conditions de ressources, le montant de cette aide complémentaire peut varier de 419,72 euros par mois pour les célibataires à 839,46 euros pour les couples (en 2021).

Existe-t-il d’autres aides utiles pour une personne handicapée ?

À ces principaux dispositifs d’aide financière pour handicapé s’ajoutent d’autres allocations spécifiques, telles que l’AEEH (une aide pour les enfants handicapés) ou l’AJPP (une aide pour s’occuper d’un enfant handicapé). Il y a aussi des aides aux handicapés pour le logement, comme la MVA (Majoration Vie Autonome).

Toutes ces aides financières sont complémentaires à la nouvelle loi Handicap 2020 composée de 22 mesures en faveur des droits des individus en situation de handicap.

L’aide à l’autonomie des personnes handicapées peut également prendre d’autres formes. C’est le cas de la téléassistance ADMR, un ensemble de solutions ayant pour but d’alerter en cas de problème (chute ou crise par exemple).

Quelles sont les aides pour les handicapés ?

Voici un résumé des principales allocations conçues pour aider les personnes en situation de handicap en France :

  • L’Allocation Adultes Handicapés (AAH) et son complément
  • La Prestation de Compensation du Handicap (PCH)
  • La pension d’invalidité et l’ASI
  • Les aides aux handicapés pour le logement (comme la MVA)
  • L’AEEH (une aide pour les enfants handicapés)
  • L’AJPP (une aide pour s’occuper d’un enfant handicapé)
  • Le crédit d’impôt dans le cadre des services à la personne comme la téléassistance senior ADMR

Les dépliants FILIEN ADMR

Afin de présenter les services de téléassistance Filien ADMR à vos proches vous pouvez télécharger et imprimer les versions PDF ou recevoir les dépliants chez vous en version papier

A télécharger