23 novembre 2022

Comment enfiler des bas de contention ? les bons gestes à adopter

L’un des problèmes principaux des seniors lorsqu’ils rencontrent des soucis de mobilité : réussir à enfiler ses bas de contention. Il existe alors une méthode simple et efficace pour enfiler des bas de contention facilement et sans douleur que nous allons expliquer dans cet article. Nous reviendrons également sur l’intérêt de l’installation d’une téléassistance chez un senior qui souffre d’une maladie veineuse. Le senior peut éprouver des difficultés à se mouvoir et une aide 24h/24 et 7j/7 lui permettrait d’être en totale sécurité à domicile.

Qu’est-ce qu’un bas de contention ?

Les bas de contention sont des bas dont l’élasticité permet de comprimer la jambe, favoriser la circulation sanguine et la remontée du sang de la périphérie vers le cœur. Les bas de contention, chaussettes de contention ou collants de contention font partie du traitement contre les maladies veineuses qui touchent notamment les jambes. Ils limitent la dilatation des veines et le retour du sang est amélioré. Avec l’âge, les personnes âgées ont bien souvent une mauvaise circulation sanguine notamment au niveau des membres inférieures qui peuvent entraîner des varices, des œdèmes etc. Il sera donc indispensable de porter des bas de contention ou de compression pour éviter les phlébites qui pourraient entraîner une embolie pulmonaire.

Les bas de contention exercent une pression sur la jambe en action alors que le bas de compression exerce une pression sur la jambe au repos et en action.

Quels sont les bienfaits des bas de contention ?

Le port de bas de contention ont énormément de bienfaits et doivent être portés afin de soulager les douleurs et de prévenir la survenue de certaines maladies veineuses. Plusieurs facteurs tels que rester debout, assis, ou allongé trop longtemps peuvent causer le syndrome des jambes lourdes, problème récurrent des personnes âgées. Ce type de position sur de longues périodes altère la circulation sanguine et empêche le sang de remonter vers le haut du corps.

Ainsi, les bas de contention permettent de :

  • Soulager les douleurs, gonflements ou lourdeur au niveau des jambes (15 millions de personnes sont sujettes aux jambes lourdes) ;
  • Prévenir ou traiter la phlébite ou thrombose veineuse qui peut entraîner une embolie pulmonaire ;
  • Prévenir ou traiter les problèmes de peau (par exemple lipodermatosclérose) liés à une maladie veineuse ;
  • Traiter les varices notamment après une intervention de sclérothérapie (méthode destinée à retirer les varices) ;
  • Cicatriser plus rapidement suite à un ulcère.

Tout savoir sur la meilleur façon d'enfiler des bas de contention

Comment choisir ses bas de contention ?

Tout d’abord, le médecin traitant vérifie qu’il n’y a pas de contre-indications au port des bas de contention notamment en cas d’artérite des membres inférieurs. Il détermine ensuite la hauteur des bas de contention à prescrire (chaussettes, basses mi-cuisses ou des collants de contention). Enfin il mentionne sur l’ordonnance le niveau de compression veineuse adapté :

  • Classe 1 = 10-15 millimètres de mercure (mmHg) : pour la prévention des jambes lourdes, pour les personnes souvent en position debout, ou pour les longs voyages ;
  • Classe 2 = 15-20 mmHg : pour les grands voyages de plus de six heures et en cas de varices ;
  • Classe 3 = 20-36 mmHg, : en cas de varices importantes, de phlébite, ou œdème d’origine lymphatique ;
  • Classe 4 = plus de 36 mmHg : dans les cas les plus extrêmes comme les cas d’ulcères ouverts.

Il est nécessaire d’aller en pharmacie car le produit n’est pas modifiable et les conseils du pharmacien sont précieux. Il prendra les mesures précises comme votre pointure, le tour de cheville et du mollet et la hauteur pour choisir la taille idéale des bas de contention.

Les bas de contention existent pour homme comme pour femme et sont donc disponibles en plusieurs tailles. Une femme peut être féminine avec des bas de contention !

De très nombreuses marques existent et les prix oscillent entre 20 € et 80 € en fonction du type de compression et de la matière du bas.

Bonne nouvelle : Les bas de contention, disposant de la mention « code LPPR Sécurité sociale » sont remboursés par l’Assurance Maladie (à hauteur de 60% de la base de remboursement hormis cas particuliers : ALD, CMU etc. pris en charge à 100%) dans la limite de 8 paires par an. La prise en charge diffère s’il s’agit de chaussettes de contention, de bas de contention ou de collants de contention.

Comment bien enfiler ses bas de contention ?

Enfiler des bas de contention peut s’avérer compliqué pour les seniors, une méthode simple existe afin de faciliter l’enfilage.

Tout d’abord il est nécessaire d’enfiler les bas de contention le plus tôt possible après le lever, et juste après la toilette et d’appliquer un pansement ou une compresse stérile bien fixée sur les éventuelles plaies. Il ne faut pas appliquer de crème ou autre sur les jambes. La peau doit rester sèche et non collante afin d’enfiler les bas de contention le plus facilement possible.

Il est nécessaire d’inspecter la chaussure pour qu’aucun élément rugueux puisse endommager le bas et de porter des gants afin d’éviter tout accroc dans le bas. Une aide extérieure est souvent indispensable pour une personne âgée.

Voici la méthode la plus simple pour enfiler des bas de contention d’un senior :

  • S’assoir sur un siège bas afin de limiter le risque de chutes chez le senior et faciliter l’enfilage. N’hésitez pas à consulter notre article sur la fracture du col du fémur chez la personne âgée et sur le syndrome post chute chez les seniors !
  • Retourner complètement le bas de contention en laissant seulement le pied du bas à l’endroit ;
  • Introduire la pointe du pied du senior dans le bas puis le talon ;
  • Dérouler le bas jusqu’à la cheville ;
  • Dérouler le reste du bas sur la jambe ;
  • Humidifier les mains pour ajuster les bas et retirer les faux plis.

En cas de difficultés à enfiler les bas de contention, il existe des enfile-bas de contention à poignées disponibles en pharmacie. Il en existe plusieurs comme l’enfile-bas SIGVARIS Rolly ou l’enfile bas VARISAN Varitec qui peuvent être utilisés debout.

De nombreux modèles à poignées par exemple sont disponibles sur Amazon avec livraison à domicile. L’avantage d’Amazon est la livraison rapide et bien souvent gratuite.

Attention : Un bas de contention porté de façon inadéquate sera inefficace et peut même avoir des effets négatifs sur la circulation sanguine et sur la santé en général des personnes âgées. Le bas de contention peut provoquer des démangeaisons chez les seniors à la peau très sèche. Il faut alors hydrater la peau. Les bas mi-cuisse possèdent une bande de silicone adhésive, celle-ci peut provoquer des allergies ou des sensations de brûlures. Il est alors nécessaire d’utiliser des collants sans bande adhésive. Le port prolongé peut également provoquer des mycoses au niveau des orteils notamment. Il est indispensable de choisir des bas de contention à pieds ouverts.

Le principal danger des bas de contention est de ne pas les porter quand on en a besoin !

Enfin, dernière recommandation : il faut également retirer les bas de contention la nuit. En effet, il n’y a pas de stagnation du sang dans les veines en position allongée. Cependant, dans certains cas ils peuvent être indiqués, en post-opératoire.

La téléassistance, une présence 24h/24 et 7j/7

Les chutes et/ou tout autre souci de santé engendrés par des problèmes de circulation sanguine par exemple peuvent empêcher le maintien à domicile. La téléassistance senior sera alors le moyen idéal pour protéger le senior 24h/24 et 7j/7 dans son domicile.

Le principe est simple : La personne âgée porte sur elle un dispositif autour du cou ou au poignet. Un problème survient ? Elle déclenche un appel en appuyant sur son bip. Là, un opérateur du centre d’écoute Filien ADMR répond immédiatement à son appel. L’opérateur d’écoute fait appel à un aidant et/ou les services de secours en fonction du besoin exprimé.

Si le senior souffre de perte d’équilibre, l’installation d’un détecteur de chute est l’option idéale. Il s’agit d’un bracelet qui repère les chutes lourdes suivies d’un état d’inconscience. Une alerte automatique est alors envoyée au centre d’écoute. Il est possible également de lancer une alerte manuellement en appuyant sur le bouton.

Pour une totale sécurité dans le domicile, il existe des solutions de domotique qui peuvent s’avérer très intéressantes pour un senior avec des pertes de repères.

La téléassistance c’est avant tout 99% d’abonnés satisfaits ! Son centre d’écoute est certifié NF Service, un gage de qualité primordial ! Suite à l’installation d’une téléassistance, le senior bénéficie du crédit d’impôt de 50% et de possibles aides via le Conseil départemental dans le cadre de l’APA et/ou des aides de sa caisse de retraite.

N’hésitez pas à demander des conseils en prenant contact avec un de nos conseillers ! De nombreuses solutions existent !

Contactez-nous

Quel bas de contention choisir ?

Le médecin prescrira le bas de contention en fonction du niveau de compression veineuse et en prenant en compte les problèmes médicaux à traiter. Ce niveau de compression est classé en 4 catégories allant de 10 à plus de 36 millimètres de mercure. Le pharmacien prend ensuite le relais et prend les mesures précises du tour de mollet, de cheville et la hauteur du bas. Les bas de contention portant la mention « code LPPR Sécurité Sociale » sont remboursés par la sécurité sociale. Ainsi si toutes les dimensions sont correctement prises, il est plus facile d’enfiler le bas de contention.

Quelle est la méthode la plus simple pour enfiler des bas de contention ?

Une technique très simple existe afin d’enfiler des bas de contention surtout pour une personne âgée avec des problèmes de mobilité :

  • Le senior doit tout d’abord s’assoir sur un siège bas ;
  • Il faut ensuite retourner complètement le bas de contention en laissant seulement le pied du bas à l’endroit ;
  • Puis le senior introduit la pointe du pied puis son talon. Le bas de contention doit alors être déroulé jusqu’à la cheville puis sur le reste de la jambe ;
  • Il est possible d’humidifier ses mains à la fin de l’enfilage pour lisser les faux plis.