18 août 2021

Symptômes de la sénilité : savoir les identifier et les anticiper

L’avancée en âge s’accompagne parfois de pathologies comme la sénilité. Ce terme qualifie une altération des capacités psychologiques et physiques de la personne. Cette dégradation progressive de l’état de santé entraine des difficultés à accomplir certains actes de la vie quotidienne. Et ces changements peuvent avoir un impact fort sur la vie du senior et de son entourage.

Les symptômes de la sénilité sont souvent confondus avec la maladie d’Alzheimer ou une autre démence sénile. Dans cet article, nous vous délivrons tous les conseils pour identifier ces troubles et leurs causes afin de vous donner des pistes pour poser un diagnostic adéquat. Celui-ci ne se substitue pas à celui d’un professionnel de santé.

 

Les 5 signes qui doivent alerter sur l’apparition de la sénilité

En général, les symptômes de la sénilité d’une personne âgée n’apparaissent pas tous en même temps. C’est un processus progressif devant faire l’objet de beaucoup d’attentions de la part des proches. D’autant plus lorsque le senior se trouve dans une situation de déni en tentant de cacher ses troubles, en particulier s’il est sujet à une dépression. Son objectif est de se protéger et surtout d’éviter un éventuel placement en EHPAD.

Or, il est important de savoir faire la distinction entre une pathologie naturelle, liée au vieillissement et au déclin de certaines fonctions, et l’apparition d’une démence sénile. Cette dernière nécessitera forcément une prise en charge adaptée et des soins adéquats. Par exemple, vous pourrez éventuellement prendre votre proche chez vous grâce à un nouveau type d’hébergement : l’accueil familial des personnes âgées.

Les pertes de mémoire

Les troubles de la mémoire font partie des premiers symptômes de la sénilité. D’ailleurs, on constate souvent une dégradation de la mémoire récente. Par exemple, la personne ne se souvient pas de ce qu’elle a fait, ni même qui elle a vu la veille.

Toutefois, il est important de ne pas confondre ces problèmes de mémoire avec une démence dont la plus connue est la maladie d’Alzheimer. Dans ce cas, on parle de lésions au cerveau entrainant une dégradation irréversible de l’état de santé.

Les troubles du comportement

On peut aussi identifier un changement brutal d’attitude, des sautes d’humeur ou encore de l’irritabilité. La personnalité de la personne âgée est différente de celle que l’on a l’habitude de côtoyer. Ces changements de comportement, parfois mis sur le compte de la fatigue, doivent être surveillés pour voir s’ils sont durables dans le temps ou s’aggravent.

Dans certains cas, on peut aussi constater des symptômes plus graves comme un délire paranoïaque, une dépression ou une grande agressivité.

Les problèmes de sommeil

Votre parent se plaint d’insomnie ou de réveils nocturnes ? Les troubles du sommeil font aussi partie des symptômes de la sénilité. N’hésitez pas à poser des questions à votre proche sur la qualité de ses nuits, en particulier s’il est amené à prendre des médicaments pour s’endormir.

Des difficultés dans l’exécution des mouvements

Problèmes pour s’habiller, se laver, aller aux toilettes seul, etc. La personne sénile rencontre des difficultés ou est dans l’incapacité d’accomplir les gestes de la vie quotidienne. Le terme médical pour qualifier ces troubles est « apraxie ».

Des signes de désorientation

Ceci se caractérise par une difficulté à se repérer dans un environnement familier comme le domicile. Une nouvelle fois, ce symptôme lié à la sénilité est très proche de ceux rencontrés chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Si votre proche cumule plusieurs de ces troubles, n’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un professionnel de santé, seul habilité à poser un diagnostic fiable.

Cette pathologie est-elle uniquement liée au vieillissement ?

La sénilité est avant tout provoquée par l’avancée en âge, tout comme les lentigos, également appelées taches de vieillesse. Cependant, plusieurs études ont prouvé qu’il existe des facteurs à risques liés aux habitudes de vie tels que :

  • Les maladies métaboliques comme le diabète ou l’excès de cholestérol ;
  • L’hypertension artérielle pouvant être à l’origine de lésions au cerveau provoquant les premiers signes de démence ;
  • Le surpoids et l’obésité ;
  • Le manque d’activité physique ;
  • La surconsommation de substances comme les drogues, l’alcool, le tabac et la prise de médicaments.

Y a-t-il un traitement aux symptômes de la sénilité

Existe-t-il des solutions pour soigner la sénilité ?

A l’heure actuelle, il n’existe aucun médicament pouvant soigner définitivement cette pathologie. L’idéal est surtout d’agir en prévention notamment dans le mode de vie, avant que les symptômes de la sénilité apparaissent. Il faut éviter tout facteur à risque en :

  • Veillant à garder une alimentation équilibrée : ce que l’on mange a des effets sur notre cerveau et notre santé en général ;
  • Pratiquant une activité physique régulière afin d’entretenir son endurance et son cœur (des activités telles que la marche ou la gym douce pour senior sont très efficaces) ;
  • Évitant toute consommation de drogues, d’alcool et de tabac.

Dans tous les cas, si vous vous inquiétez pour votre proche ou si vous n’êtes pas certain que les symptômes qu’il présente sont simplement liés à son vieillissement, n’hésitez pas à consulter un médecin qui procèdera à un examen approfondi et prescrira si nécessaire des traitements pouvant retarder son déclin cognitif.

Au-delà du senior, la sénilité bouleverse également la vie des aidants. Ainsi, il est nécessaire d’être bien préparé pour accompagner son proche. Nous vous conseillons de vous rapprocher de l’Association Française des Aidants qui propose 6 formations en ligne abordant divers sujets comme « concilier sa vie d’aidant avec ses activités professionnelles ».

Comment distinguer démences dégénératives et sénilité ?

On dénombre 5 types de démences (chacune d’entre elle pouvant aussi être appelée « démence sénile ») : la maladie d’Alzheimer, la démence à corps de Lewy, la démence vasculaire, la démence fronto-temporale et la démence mixte. Ce sont toutes des maladies prenant des formes différentes et altérant une ou plusieurs fonctions cognitives. Celles liées à la perte de mémoire sont particulièrement touchées dans ces démences. Attention, il ne faut pas les confondre avec le syndrome confusionnel qui est un trouble généralement réversible de la fonction cognitive.

A contrario, la sénilité et les symptômes associés sont considérés comme un état caractérisé du vieillissement. Les causes de cette pathologie sont liées à :

  • Un dysfonctionnement d’un ou plusieurs organes : système cardio-vasculaire, trouble de la vue comme la cataracte, l’incontinence, etc. ;
  • Des maladies psychiques comme la dépression.

Quels sont les traitements pour soigner une démence ?

Comme nous l’avons vu précédemment, elle peut se présenter sous différentes formes dont les plus connues sont Alzheimer et la démence à corps de Lewy. Ses causes sont multiples et principalement dues à des altérations du cerveau chez les seniors. Elle doit tout d’abord être diagnostiquée via un examen approfondi de l’état physique et mental de la personne. Il s’agira d’évaluer notamment ses fonctions cognitives, dont l’évolution de la perte de mémoire.

Suite à cette évaluation, il conviendra de mettre en place une prise en charge adaptée avec une équipe pluridisciplinaire en charge des soins. A l’heure actuelle, il n’y a aucun traitement sur le marché capable de guérir la démence. Il existe néanmoins des traitements capables de modérer le syndrome en ciblant le maintien de chaque fonction cognitive. En dehors du traitement et des soins, il est primordial que les seniors atteints de démence soient toujours stimulés par diverses activités de stimulation cognitive (échanges, chansons, jeux, etc.). Ceci vise, entre autres, à lutter contre la perte de mémoire.

La téléassistance permet de rester plus longtemps à domicile

Véritable ange-gardien au quotidien, la téléassistance favorise le maintien à domicile des seniors en les aidants à conserver leur autonomie dans les tâches quotidiennes et en retardant ainsi le placement en EHPAD. C’est une solution efficace permettant de laisser un répit aux aidants en veillant 24h/24 sur leur proche présentant des symptômes de sénilité ou de démence. En cas de chute ou de malaise, il suffit d’actionner le système en appuyant sur le bouton du médaillon ou pendentif. Un appel d’alerte est lancé et aboutit sur un centre d’écoute disponible 24h/24. Rapidement, un professionnel répond à l’appel et échange avec la personne via le boitier téléphonique (sur ligne fixe ou réseau GSM) installé à son domicile. L’opérateur fait intervenir les aidants ou les services de secours en fonction de la gravité de la situation. Il reste en contact avec le senior tout au long de l’intervention. Ceci vise à le rassurer en attendant qu’on lui vienne en aide.

Chez Filien ADMR, la téléassistance est notre métier depuis plus de 30 ans. Avec plus de 99% d’abonnés satisfaits, nous plaçons l’humain au cœur de nos missions. Le bien-être et le confort de vie à domicile font partie de nos priorités. En plus, notre service est éligible au crédit d’impôt de 50% lié aux services d’aide à domicile. Ce qui permet à chaque abonné de payer en réalité la moitié du coût de son abonnement !

Pour en savoir plus sur nos solutions, n’hésitez pas à contacter nos conseillers en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Contactez-nous

Comment reconnaître les premiers symptômes de sénilité ?

Dans tous les cas, il est nécessaire de toujours faire confirmer un diagnostic par un médecin. Néanmoins, il est possible de détecter l’apparition des premiers signes :

  • Pertes de mémoire ;
  • Troubles du comportement ;
  • Problème de sommeil ;
  • Difficultés d’orientation ou d’exécution de certains mouvements.

Quelle est la différence entre sénilité et maladie d’Alzheimer ?

L’apparition de symptômes liés à la sénilité est un processus naturel lié au vieillissement. C’est une pathologie entrainant une dégradation progressive de la santé physique et mentale. A contrario, les personnes atteintes d’Alzheimer souffrent d’une démence due à une dégénérescence des neurones dans certaines zones du cerveau.

Peut-on soigner la sénilité ?

La sénilité est une dégradation naturelle des capacités d’une personne. Il ne s’agit pas d’une maladie que l’on peut traiter avec des médicaments. Néanmoins, il est possible d’agir en prévention de ces troubles en veillant à avoir une alimentation saine et à pratiquer une activité physique régulière.