6 octobre 2021

Bien préparer sa retraite : 4 astuces pour se garantir des revenus confortables

Pour la majorité des français, la retraite n’est pas vraiment une préoccupation en début de carrière. Et pourtant ! Véritable tournant dans la vie d’un actif, plus son départ est anticipé, plus il se fait en douceur. C’est pour vous assurer une vie tranquille après 62 ans, l’âge légal à partir duquel vous pouvez prétendre à la retraite, que nous avons créé ce guide pour bien préparer sa retraite. Quand y penser ? Comment s’y prendre ? Où se renseigner ? Qui peut vous aider ? Autant de questions auxquelles nous vous apportons une réponse simple adaptée à votre situation.

Astuce n°1 : choisir le meilleur moment pour y penser au cours de sa carrière

Depuis plusieurs années déjà, on annonce la fin des carrières linéaires. Il est devenu très rare de rester dans la même entreprise tout au long de sa vie active. C’est pourquoi il est nécessaire de bien conserver tous vos justificatifs de revenus : bulletins de salaire, allocations chômage, etc., ainsi que chaque contrat de travail.

Il n’est jamais trop tôt pour bien préparer votre retraite. Dès que vous commencez à travailler, n’hésitez pas à vous créer un espace personnel sur le site de l’Assurance retraite. Il vous permettra de consulter les informations liées à votre parcours professionnel.

Plus vous anticipez, plus vous vous donnez l’occasion de recourir à divers produits financiers (décrits plus bas) vous permettant de vous constituer une épargne de précaution. Celle-ci vous assurera des revenus un peu plus confortables lorsque l’âge du départ à la retraite aura sonné.

A noter qu’à partir de 35 ans, puis tous les 5 ans, votre Caisse de retraite vous adresse automatiquement un relevé de situation individuelle comprenant notamment vos trimestres validés. Un trimestre n’est pas équivalent à 3 mois de travail. Dans le régime général, il correspond à une cotisation équivalente à 150 fois le SMIC horaire brut.

Astuce n°2 : constituer son épargne de précaution

Il existe une multitude de solutions financières permettant de bien préparer sa retraite. Voici une liste recensant les plus intéressantes et leurs avantages.

L’assurance vie

Avec l’ouverture d’un contrat d’assurance vie, vous optez pour un placement à long terme. Gardez à l’esprit que cette épargne vous servira uniquement lorsque vous partirez à la retraite. Vous serez ainsi moins tenté d’en retirer des sommes déjà disponibles. D’un point de vue fiscal, l’assurance vie commence à être particulièrement intéressante 8 ans après l’ouverture du contrat. C’est pourquoi, il ne faut pas tarder à en ouvrir un pour vous garantir une rente régulière dès 62 ans !

Dernier point, ce produit vous permet d’accéder à diverses solutions d’investissement, avec plus ou moins de risques : fonds en euros, en actions, en obligations, etc.

Le plan épargne retraite

Tout comme l’assurance vie, il s’agit d’un placement à long terme. Le plan épargne retraite (ou PER) vous permet de placer de l’argent pendant votre carrière pour recevoir un capital, une rente ou un mix des deux lors de votre départ en retraite. En effet, les sommes sur le PER sont bloquées tout au long de votre vie active, sauf dans quelques cas particuliers.

Parfois, ce plan peut être proposé par votre entreprise. Son atout ? Une partie des revenus que vous toucherez sur ce PER sont issus de l’abondement de votre employeur. De quoi bien préparer sa retraite avec de l’argent que vous n’aurez pas versé cumulé à vos versements volontaires !

Les livrets et plan d’épargne réglementés

Il existe 3 livrets et 1 plan d’épargne dont les taux de rémunération, plafonds et fiscalités sont fixés par l’Etat :

  • Le livret A dont les sommes sont disponibles à tout moment et le plafond est fixé à 22 950 euros ;
  • Le livret de développement durable et solidaire (LDDS) dont les fonds sont également disponibles et le plafond est fixé à 12 000 euros ;
  • Le livret d’épargne populaire (LEP) réservé aux revenus modestes ;
  • Le plan épargne logement (PEL) dédié en particulier à acquérir un bien immobilier.

Être propriétaire de son logement

La très grande majorité des français souhaite posséder son propre logement, malgré la flambée des prix de l’immobilier que l’on voit apparaître depuis quelques années. Acheter sa résidence principale a un avantage indéniable : ne plus avoir la charge d’un loyer lorsqu’on part à la retraite. Encore mieux, si vous pouvez vous constituer un patrimoine immobilier avec un ou plusieurs biens locatifs, vous pourrez vivre de cette rente lorsque vous ne serez plus en activité. D’ailleurs, optez pour de l’ancien plutôt que du neuf dont l’investissement de départ pour l’achat sera moindre pour une meilleure rentabilité à terme.

L’assurance dépendance

Ici nous parlons de prévoir l’imprévisible. Aucun d’entre nous n’est à l’abri d’une perte d’autonomie, qu’elle soit liée à l’âge ou au handicap. L’assurance dépendance permet de couvrir les frais concernant les soins, les services d’aide à domicile et même l’hébergement en EHPAD. Comme chacun des produits cités dans cet article, il est conseillé de bien lire les termes de votre contrat. Cette solution permet d’éviter de dépenser la majorité de votre capital dans des frais liés à ce risque.

Toutes ces solutions vous garantissent une épargne complémentaire à votre pension de base et vous permettent de préparer votre retraite en toute tranquillité grâce à l’anticipation. De plus, n’hésitez pas à vous diversifier dans les différents produits. Cumulez par exemple assurance vie, plan épargne retraite et immobilier locatif. Enfin, gardez en tête que l’épargne doit être régulière, même si elle est modeste.

Avec la constitution d’une épargne de précaution, si vous placez 50 euros par mois dès vos 35 ans sur un plan avec un taux de rendement à 1%, vous bénéficiez d’un capital de 16 973 euros à vos 60 ans. Par contre, si vous commencez cette démarche à 50 ans, il sera 3 fois moins important : 6 256 euros.

Astuce n°3 : se tourner vers le bon interlocuteur

Après avoir passé en revue les solutions d’épargne vous permettant de constituer un capital intéressant, voyons ensemble les organismes vers lesquels se tourner pour franchir ces différentes étapes :

  • L’assurance vie est souscrite auprès d’un assureur qui vous proposera 3 contrats : en cas de vie, de décès ou vie et décès. L’assurance dépendance s’ouvre également auprès d’un assureur ;
  • Le plan épargne retraite (PER) s’ouvre auprès d’un établissement agréé dans l’exercice de conseil en investissement (établissement de crédit, conseiller en placements financiers et gestion du patrimoine…) ;
  • Les livrets et le plan d’épargne logement, réglementés par l’Etat, peuvent être souscrits auprès des établissements bancaires.

A qui s’adresser pour préparer sa retraite ?

Vous avez 55 ans ou plus et vous vous demandez qui contacter pour envisager votre départ ? Rien de plus simple :

  • Si vous êtes salarié du secteur privé, adressez votre demande à l’Assurance retraite de la Sécurité sociale pour faire valoir vos droits sur le régime général. N’hésitez pas à effectuer aussi cette démarche auprès de l’Agirc-Arrco pour toucher votre pension de retraite complémentaire.
  • Si vous êtes un agent public, dans ce cas adressez-vous au Service de retraite de l’État, si vous êtes rattaché à la fonction publique d’État ou à votre régime de retraite géré par la Caisse des Dépôts (CNRACL, Ircantec, FSPOEIE, Mines, RAFP ou Banque de France), si vous êtes agent territorial ou hospitalier.

Veillez à effectuer votre demande de départ au minimum 6 mois à l’avance et pensez également à prévenir votre employeur.

Astuce n°4 : se faire accompagner dans la démarche

En France, on peut se retrouver vite dépassé dans la « jungle » administrative. Et pourtant les services de l’Etat et les différents régimes de retraite ont fait un effort considérable pour simplifier les démarches ces dernières années.

A partir de 45 ans, vous pouvez demander un entretien individuel pour recueillir des conseils auprès de votre Caisse de retraite. Le but est de faire le bilan de la carrière passée, à venir et d’évaluer les éventuelles conséquences de vos choix personnels (mariage, maternité…) ou professionnels (promotion, changement de statut…).

Dès 55 ans, consultez votre relevé de carrière depuis votre espace personnel sur le site de l’Assurance retraite. Vous pouvez demander à le mettre à jour si vous constatez une erreur. En plus, sur ce même espace, vous avez la possibilité de simuler les revenus que vous toucherez grâce au simulateur mis à votre disposition.

Environ 1 an avant votre départ, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un conseiller de votre Caisse de retraite principale pour bien préparer votre retraite. C’est gratuit ! Durant cet entretien, vous ferez le point sur plusieurs éléments : les trimestres cotisés, la date à laquelle vous envisagez votre départ, vos droits concernant la pension complémentaire et les montants de votre revenu annuel moyen. Pour ce dernier point, contactez également un centre d’information Agirc-Arrco ou CICAS.

Après avoir pris ces renseignements, 2 choix s’offrent à vous : diminuer votre activité sur votre fin de carrière ou la prolonger.

Lorsque vous êtes à la retraite

Si vous avez suivi nos 4 astuces, il vous reste juste à profiter de cette nouvelle vie qui s’offre à vous grâce au capital financier et immobilier que vous vous êtes constitué. Transformé en rente, il sera un véritable complément à votre pension de retraite, dont le 1er versement s’effectue le mois suivant votre départ.

Si vous n’êtes pas parvenu à vous constituer votre épargne de précaution ou si votre pension de base n’est pas suffisante, alors le viager peut être une solution pour vous. Il vous garantit de recevoir une rente régulière complémentaire.

Un dernier point vous permet de bien préparer votre retraite : en plus d’épargner, n’hésitez pas à vous prévoir de nouvelles activités, comme la gym douce très prisée par les seniors en ce moment, ou loisirs comme des voyages dédiés aux seniors. La transition de la vie active à la retraite laisse place à un vide parfois difficile à combler.

Pour bien vieillir faites un appel à un service d’assistance 24h/24

Vous avez anticipé votre départ à la retraite. Alors dès que vous franchissez cette étape, n’hésitez pas à préparer le futur qui vous attend pour bien vieillir et préserver votre santé. Pensez à aménager votre résidence principale avec un système de téléassistance disponible de jour comme de nuit. Grâce à un bip discret vous recevez de l’aide facilement en cas de chute, de malaise ou d’agression à domicile. Il suffit d’appuyer sur son bouton d’appel pour être mis en relation avec un professionnel qui accède immédiatement à votre dossier personnel. Celui-ci échange avec vous et fait intervenir les secours adaptés.

Si vous préférez être protégé en dehors de votre domicile, lors de vos déplacements, alors optez pour notre service de téléassistance mobile Filien Mobilité. Ce badge, que vous emporterez partout avec vous, sera rapidement votre meilleur compagnon en cas de problème. Appuyez sur son bouton d’appel pour être secouru. Notre opérateur d’écoute vous répondra et localisera votre position facilement grâce au GPS intégré au badge.

Avec plus de 99% d’abonnés satisfaits, bénéficiez de la qualité de notre service de téléassistance pour profiter pleinement de votre retraite et de rassurer vos proches ! En plus, pour les petites retraites, notre service est éligible au crédit d’impôt de 50%, ce qui diminue l’abonnement de moitié.

Contactez-nous

Quel est la meilleure période pour préparer sa retraite ?

L’idéal est de s’y prendre le plus tôt possible, même si ce n’est pas une préoccupation en début de carrière. D’ailleurs dès que vous entrez dans la vie active, vous pouvez créer votre espace personnel sur le site de l’Assurance retraite. Gardez précieusement tous vos justificatifs qui vous permettront de corriger d’éventuelles erreurs sur votre relevé de carrière.

Avec qui prendre contact pour bien préparer sa retraite ?

Pour les salariés du privé, il faut se tourner vers l’Assurance retraite de la Sécurité sociale pour la pension de base du régime général et vers l’Agirc-Arrco pour la pension de retraite complémentaire. Pour les salariés de la fonction publique, il faut s’adresser au Service de retraite de l’État ou les régimes de retraite gérés par la Caisse des dépôts selon votre rattachement.

Comment se constituer une épargne confortable pour la retraite ?

Il s’agit de l’épargne de précaution. Elle se constitue avec divers produits financiers et immobiliers, tels que :

  • L’assurance vie ;
  • Le plan épargne retraite ;
  • Les livrets et plan d’épargne réglementés par l’État ;
  • L’assurance dépendance ;
  • L’achat de sa résidence principale.