23 mars 2022

Agitation nocturne chez la personne âgée : prévention et conseils

Avec l’âge, le cycle du sommeil se retrouve bouleversé et les personnes âgées se plaignent de problèmes de sommeil. Il faut savoir qu’un senior dort en moyenne entre 7 et 8 heures sur 24 (sieste comprise). Le sommeil nocturne sera forcément moins long et la sieste devient importante pour le senior afin de récupérer. Le senior se réveille plusieurs fois par nuit et subit plusieurs périodes d’endormissements ce qui altère la qualité de son sommeil.

Le coucher devient donc source d’angoisse et de nombreux facteurs accentuent ces peurs. La personne âgée devient donc sujette à l’agitation nocturne. Ces troubles du sommeil deviennent de plus en plus fréquents. Il est donc important d’aider et d’apaiser les seniors notamment par l’installation d’une téléassistance !

Agitation nocturne chez les personnes âgées, qu’est-ce que c’est ?

La vie des seniors est relativement paisible mais de multiples angoisses surviennent en fin de journée ou en début de soirée. Ces peurs sont engendrées par la tombée de la nuit et par la fatigue accumulée tout au long de la journée. Le senior devient alors agité et présente des signes de confusion mentale. On appelle cela « l’agitation vespérale ».

Un senior, isolé, devra faire face à des peurs et angoisse la nuit venue. La peur des cambrioleurs et le sentiment d’insécurité. Il développe des crises d’angoisse. Il a peur de ne pas pouvoir se défendre en cas de besoin, à cause de son grand âge et des différents problèmes de santé. La peur de la mort est également responsable des angoisses du senior. Cette anxiété empêche le repos et le senior ne profite pas d’un sommeil réparateur.

Cet état général déclenche des troubles physiques comme le besoin de se déplacer, des douleurs, un inconfort chez la personne âgée : c’est l’agitation nocturne.

Les facteurs d’agitation nocturne chez la personne âgée

Différents facteurs entrent en cause et engendrent des troubles du sommeil voire une agitation nocturne chez la personne âgée

Changements physiologiques

Le senior sera plus rassuré en journée, il se laissera donc volontiers aller à de multiples siestes. Malheureusement, le sommeil profond et récupérateur, dont le senior peut profiter la nuit, est menacé. Le sommeil devient plus léger et fragmenté et ceci a un impact la récupération du senior.

Les douleurs et l’inconfort

Il sera indispensable de déceler si un problème de santé existe et pourrait altérer le sommeil du senior. Les troubles du sommeil et l’agitation nocturne chez la personne âgée peuvent être simplement dus à des douleurs qui peuvent être soulagées.

Dans 80% des cas de troubles du sommeil, il s’agit de problèmes urinaires, d’apnée du sommeil ou de douleurs (arthrose etc.). Le médecin traitant devra donc chercher la cause et dirigera le senior vers le spécialiste approprié.

La Maladie d’Alzheimer

Dans tous les cas, la qualité du sommeil se retrouve altérée à cause du vieillissement normal mais le sommeil peut être profondément affecté par certaines maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer ou des crises de démence.

Le soir venu, le malade d’Alzheimer fait face à ces peurs, peurs qu’il arrive plus facilement à occulter la journée. En effet, la nuit, la personne âgée malade est davantage terrifiée par l’obscurité. Elle n’arrive plus à se repérer dans l’espace. Elle a un comportement confus et ne sait plus où elle se trouve, ni avec qui. La personne âgée subit donc une agitation nocturne qui se manifeste, par exemple, par un réveil ou une déambulation nocturne. Les seniors atteints de démence, très agités et présentant des comportements répétitifs comme la répétition de phrases, de questions ou des signes d’impatience ont un risque très élevé d’agitation nocturne.

Ces personnes malades d’Alzheimer représentent 40 à 70 % des personnes âgées sujettes à l’agitation nocturne.

D’après des experts, les personnes âgées qui sont au stade tardif de la maladie d’Alzheimer sont éveillées pendant environ 40 % du temps où elles sont au lit la nuit. Elles font de nombreuses siestes pendant la journée et dans certains cas extrêmes, le cycle habituel est complètement inversé et la personne dort le jour et est éveillée la nuit.

N’hésitez pas à consulter notre article sur la prise en charge de la maladie d’Alzheimer à domicile !

Troubles du sommeil chez un senior : comment les soigner

L’agitation nocturne et les peurs associées, nos conseils

Il sera primordial de respecter quelques règles indispensables pour éviter l’agitation nocturne chez une personne âgée :

  • Limiter la durée de la sieste, pas plus de 20 minutes,
  • Dormir dans une chambre tempérée (18-20°),
  • Se lever et se coucher aux mêmes heures tous les jours,
  • S’exposer à la lumière naturelle et effectuer une promenade quotidienne,
  • Effectuer une petite marche active ou des exercices de gym douce pour mieux s’endormir et limiter les angoisses au coucher,
  • Profiter d’une activité relaxante le soir comme un bain chaud par exemple,
  • Avoir une alimentation saine et équilibrée avec un repas léger le soir,
  • Limiter les boissons après 17/18h pour éviter de devoir se lever la nuit pour uriner,
  • Maintenir une bonne hydratation,
  • Ne pas prendre d’excitants comme le café, le thé ou de l’alcool en fin de journée,
  • Éviter la prise de médicaments à risque : par exemple, les patients en cours de traitement avec des médicaments psychotropes comme les somnifères ou antidépresseurs seraient plus facilement sujets aux chutes lors des déambulations nocturnes,
  • Ne pas regarder d’écran comme la TV, la tablette ou le téléphone portable avant de se coucher.

Le cycle habituel du senior peut être inversé, la personne âgée peut se retrouver avec des fringales. Pourquoi ne pas installer à manger et à boire à proximité du lit afin d’éviter au senior de se lever.

Il sera également possible de laisser la lumière du couloir allumée afin de se repérer plus facilement dans la maison et ainsi éviter les chutes en allant aux WC. Il existe d’ailleurs des équipements simples avec détecteurs de mouvements qui permettent aux lumières de s’allumer automatiquement lors des déplacements. N’hésitez pas à consulter notre article sur la domotique !

Pour les personnes âgées sujettes à de graves agitations nocturnes liées notamment à des maladies neurodégénératives, il sera indispensable de faire appel à une aide à domicile comme garde de nuit. Le réseau ADMR vous proposera les services d’une garde de nuit à domicile. En effet, la présence d’un aidant sécurise et calme les angoisses. Cette personne prendra le temps de discuter et de rassurer le senior. Les peurs de la personne âgée s’effaceront et le senior retrouvera un sommeil plus paisible.

La téléassistance pour des nuits paisibles à domicile !

Si le senior doit faire face à des nuits difficiles, il serait judicieux de penser à l’installation d’une téléassistance pour personnes âgées à domicile afin de le sécuriser et d’améliorer sa qualité de vie. En effet, les opérateurs d’écoute Filien ADMR sont joignables 24h/24 et 7j/7. La solution idéale pour rassurer l’abonné et sa famille !

La personne âgée abonnée, porte sur elle un dispositif autour du cou ou au poignet 24h/24. Un problème survient : elle appuie sur son bip. Un opérateur du centre d’écoute Filien ADMR prend en charge immédiatement l’appel et discute avec le senior afin d’analyser la situation. L’opérateur d’écoute prendra la meilleure solution pour mettre en sécurité l’abonné : appeler un aidant de proximité et/ou les services de secours si besoin.

La téléassistance senior propose différentes solutions s’adaptant aux besoins de tous. Pourquoi ne pas penser à l’installation de solutions domotiques au domicile de la personne âgée sujette à l’agitation nocturne ? La famille pourra ainsi contrôler si tout se passe bien de jour comme de nuit.

L’installation d’un dispositif de téléassistance mobile Filien Mobilité sera également une excellente solution si le senior est sujet aux déambulations qui pourraient le mettre en danger lors des fugues du domicile. Le senior sera ainsi rapidement géolocalisé.

Grâce à la certification NF Service et 99% d’abonnés satisfaits, le centre d’écoute Filien ADMR est la solution idéale pour sécuriser le senior à domicile. Le senior pourra aussi bénéficier du crédit d’impôt de 50% et des aides disponibles via le Conseil départemental dans le cadre de l’APA et/ou des aides de la caisse de retraite.

Prenez contact avec un de nos conseillers pour plus de renseignements !

Contactez-nous

Comment éviter qu’une personne âgée, malade d’Alzheimer, se mette en danger lors de déambulation nocturne ?

Tout d’abord, il sera indispensable de faire appel à une garde de nuit pour sécuriser le senior malade et ainsi éviter qu’il se mette en danger. La garde de nuit pourra être un soutien précieux dans la vie du senior. Il est aussi possible de déposer à proximité du lit, de la nourriture et une boisson afin que la personne âgée, sujette à l’agitation nocturne et aux déambulations associées ne se mette en danger en se levant sans cesse. Il est recommandé également de laisser la lumière allumée dans le couloir afin que le senior puisse se repérer plus facilement.

Quelles sont les règles à suivre afin d’éviter que la personne âgée soit sujette à de l’agitation nocturne ?

Afin d’éviter que la personne âgée souffre d’agitation nocturne, il sera intéressant d’effectuer une petite marche quotidienne ou quelques exercices physiques légers afin de mieux s’endormir. Après 18h, privilégier un petit repas équilibré, sans consommation d’excitants comme le café, pour empêcher les déambulations nocturnes. Enfin, il est nécessaire d’éviter les écrans comme la TV ou la tablette qui ne sont pas propices à l’endormissement. Pourquoi ne pas lire un livre au moment du coucher ? Dans tous les cas, la personne âgée doit essayer de respecter un cycle régulier de sommeil et d’éveil et dans une chambre pas trop chauffée.