24 janvier 2024

Comprendre le délirium chez la personne âgée : définition et prise en charge

Le delirium chez la personne âgée appelé aussi état confusionnel aigu est un syndrome habituellement transitoire et réversible. Cette pathologie peut se présenter à tout âge, mais elle est très fréquente chez la personne âgée hospitalisée. Ce syndrome se caractérise par un début soudain et des symptômes fluctuants. Le sujet âgé devient confus et son comportement change. Il s’agit d’une urgence médicale qui peut entraîner de nombreuses hospitalisations psychiatriques.

Il est important de mettre en place un diagnostic rapide afin de traiter le plus rapidement possible le senior atteint. Ensuite, il sera indispensable de mettre en place une téléassistance chez la personne âgée. Disponible 24h / 24 et 7j/7, c’est une sécurité primordiale à domicile pour chaque senior. Nous vous indiquerons en fin d’article de multiples informations à ce sujet.

Qu’est-ce que le délirium chez la personne âgée ?

Le délirium chez la personne âgée, aussi appelé confusion aiguë chez la personne âgée, est un syndrome d’apparition soudaine. C’est un état transitoire qui affecte sérieusement le quotidien des seniors. Il provoque un changement soudain dans le comportement d’une personne. Il est souvent associé à une diminution de la conscience ainsi que de la mémoire des événements et de l’environnement.

La plupart des déliriums chez la personne âgée s’améliorent rapidement, en quelques jours voire quelques semaines. Cependant, chez certains seniors, des symptômes peuvent persister plusieurs mois avant le rétablissement complet.

Quels sont les causes et les facteurs prédisposants entrainant un délirium ?

Voici les causes les plus fréquentes qui peuvent provoquer un délirium chez la personne âgée :

  • Une intervention chirurgicale qui entraine un alitement, une perfusion, une contention etc. ;
  • Des douleurs aigues ;
  • La survenue d’une maladie (ex. : infarctus, AVC : accident vasculaire cérébral) ;
  • L’aggravation d’une maladie chronique comme l’insuffisance cardiaque, une bronchite chronique ;
  • Une infection (pneumonie, infection urinaire etc.) ;
  • Un taux de sucre ou un taux d’oxygène anormal dans le sang ;
  • La prise d’un nouveau médicament, une interaction médicamenteuse ou un sevrage ;
  • Un problème intestinal comme une constipation, une occlusion, etc. ;
  • Une déshydratation sévère ;
  • Un changement d’environnement avec perte des repères ;
  • Une consommation excessive d’alcool ou un sevrage.

On recense certains facteurs prédisposants à un délirium chez la personne âgée :

  • L’âge avancé de la personne ;
  • Des troubles neurocognitifs comme la maladie d’Alzheimer ou autre démence ;
  • Des troubles sensoriels (auditifs ou visuels) ;
  • Certaines maladies comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, etc.

Quels sont les symptômes ressentis lors d’un délirium chez le senior ?

Voici une liste des principaux symptômes ressentis en cas de délirium chez la personne âgée :

  • Troubles de la mémoire ;
  • Désorientation dans le temps et perte de repères ;
  • Propos incohérents ;
  • Difficulté à reconnaître et à identifier les personnes ;
  • Difficulté à s’exprimer ;
  • Hallucinations visuelles et auditives ;
  • Trouble du comportement (anxiété, agitation, irritabilité, ou à l’inverse, somnolence) ;
  • Difficultés de concentration ;
  • Troubles du sommeil ;
  • Difficulté à manger, à se laver, à s’habiller etc.

Les symptômes du délirium peuvent fluctuer de manière significative. En effet, il y a une alternance entre des périodes où les symptômes sont très légers voire absents et d’autres où les symptômes sont très présents.

Il est compliqué de distinguer si un patient âgé démontre des signes de délirium ou plutôt de troubles neurocognitifs comme la maladie d’Alzheimer ou une autre démence. Ces deux pathologies sont très similaires et la démence représente aussi un facteur prédisposant au développement de délirium chez la personne âgée. 

Quels sont les traitements contre le délirium chez la personne âgée ?

Dès que les premiers symptômes apparaissent, il faut avertir le plus rapidement possible le médecin traitant afin d’établir un diagnostic et apporter les soins nécessaires. Les professionnels de santé rechercheront les causes et proposeront par la suite une évaluation clinique approfondie. Le diagnostic repose sur un examen physique, une évaluation cognitive et des tests neurologiques. Les professionnels de santé pourront ainsi distinguer s’il s’agit d’un délirium ou d’une maladie neurodégénérative.

Femme médecin prenant en charge une personne âgée souffrant de délirium

La confusion aiguë chez la personne âgée constitue une urgence médicale et nécessite la plupart du temps une hospitalisation (si le malade n’est pas déjà hospitalisé).

Le traitement à administrer au patient âgé comporte plusieurs étapes :

  • Rechercher les facteurs déclenchants : il est important d’interroger l’entourage à propos des antécédents et des circonstances d’apparition de la crise. La plupart du temps une cause infectieuse, neurologique ou métabolique est décelée. En effet, de nombreux médicaments comme les antibiotiques, les analgésiques, les antihypertenseurs ou les psychotropes peuvent être responsables du déclenchement du délirium. Dans un premier temps, il faudra donc corriger ces facteurs.
  • Adapter l’environnement : il est essentiel de stabiliser la personne âgée en adaptant, par exemple, son logement avec un bon éclairage, aucun bruit perturbant, des éléments permettant une bonne orientation dans le temps et l’espace (calendrier, horloge, photos de proches, etc.). Il faut s’assurer également que le senior porte bien ses lunettes et ses appareils auditifs.
  • Administrer un traitement médicamenteux adapté : le traitement se basera sur la prise de neuroleptiques. L’utilisation de sédatifs et d’hypnotiques sont en principe évités surtout chez les personnes âgées car ils entrainent des épisodes confusionnels. Chez le sujet âgé, il est important d’adapter le dosage du médicament en tenant compte des fonctions hépatiques et rénales.
  • Adopter une attitude rassurante envers le senior : il faudra parler calmement au senior et surtout lentement en l’appelant par son prénom afin de faciliter son repérage. Il est important de se présenter à chaque fois lors des échanges. Lui tenir compagnie le plus souvent possible en lui apportant par exemple des livres, des journaux ou encore jouer à des jeux de cartes par exemple sera très bénéfique. La présence d’un proche ou d’une équipe médicale en cas d’hospitalisation réduit déjà l’anxiété et le stress associé au délirium. Le délirium et ses symptômes seront donc stoppés et n’évolueront plus. N’hésitez pas à faire appel à d’autres membres de la famille afin d’alterner les visites et de l’entourer de plusieurs visages rassurants.
  • Avoir une alimentation équilibrée et une bonne hydratation : à moins de contre-indication signalée par les équipes médicales, il est indispensable d’inciter le senior à boire et à manger. Le portage de repas est même possible et recommandé pour une alimentation équilibrée.
  • Avoir une activité physique régulière : proposer au senior des balades afin de lui permettre de rester en forme. De petits exercices de gym douce pourront être bénéfiques pour sa santé.

Si la personne âgée se retrouve en milieu hospitalier au moment de son délirium : bonne nouvelle, elle est entre de bonnes mains. Le personnel médical a l’habitude de ce type de crise et administrera directement les soins appropriés. Il sera même possible de collaborer avec eux pour un rétablissement plus rapide de la personne âgée. Les nombreuses visites de la part de ses proches seront rassurantes.

Si la personne âgée sujet à un délirium n’a pas de famille ou se retrouve isolé. Il est possible de faire appel aux services d’aide à domicile. Les aides à domicile assisteront le senior au moment de ses repas, l’accompagneront pour la toilette et lors de ses déplacements. Les aides à domicile apportent également leur aide pour l’ensemble des tâches ménagères.

La téléassistance, un accompagnement à domicile 24h/24 et 7j/7

Afin de protéger la personne âgée à domicile, il est primordial de la sécuriser 24h/24 et 7j/7. L’installation d’une téléassistance senior sera la meilleure solution pour un accompagnement optimal. Le principe est simple : la personne âgée porte sur elle un dispositif ou bip autour du cou ou au poignet. Un problème survient. Elle déclenche un appel en appuyant sur son bip. Un opérateur du centre d’écoute Filien ADMR répond à son appel et prend le temps d’échanger avec elle. L’opérateur d’écoute fait appel à un aidant ou les services de secours si besoin.

Si le senior est en perte de repères et a besoin d’être accompagné, notre système domotique se présente comme une excellente solution. Des détecteurs de mouvements reliés à une box intelligente veille en permanence sur la personne âgée pour s’assurer qu’elle soit en totale sécurité.

Prenez contact avec un de nos conseillers pour plus d’informations sur nos solutions proposées !

Contactez-nous

Quels sont les symptômes ressentis lors d’une crise de délirium chez la personne âgée ?

Les symptômes ressentis en cas de délirium chez la personne âgée sont multiples et peuvent être apparentés à un trouble neurocognitif. Il faudra donc être vigilants. Les principaux symptômes sont des troubles de la mémoire, une désorientation, une difficulté à reconnaitre ses proches, à s’exprimer correctement et à reproduire les gestes du quotidien. Parfois des hallucinations visuelles et auditives peuvent être ressenties. Mais le plus souvent il y a un trouble du comportement comme de l’anxiété, une agitation ou une somnolence.

Quel est le traitement adapté en cas de crise de délirium chez la personne âgée ?

Tout d’abord, en cas de délirium chez la personne âgée il est indispensable de rechercher si certains facteurs ont pu déclencher cette crise comme la prise de médicaments, une infection ou une autre pathologie. Puis un traitement médicamenteux est administré à base, le plus souvent, de neuroleptiques. Enfin l’accompagnement par le personnel soignant et les proches est très important pour un rétablissement rapide. Adapter son logement pour éviter une perte de repères, échanger avec le senior de façon calme et proposer des activités ludiques sont aussi bénéfiques pour sa santé.