L’AAH tout savoir sur cette aide financière

En France, il y a plusieurs aides financières pour les personnes handicapées. L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est sans doute le dispositif financier le plus connu. Proposée par la CAF, cette aide s’adresse à toute personne qui ne peut pas travailler dans des conditions normales. Quelles sont les conditions pour bénéficier de l’AAH ? À qui s’adresser ? Comment est calculé le montant de cette allocation pour handicapés ? Notre guide complet sur l’AAH répond à toutes vos questions.

Tout savoir sur l'allocation Adulte Handicapé

Qu’est-ce que l’AAH : Allocation Adulte Handicapé ?

L’AAH est le sigle d’Allocation aux Adultes Handicapés. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une aide financière spécialement prévue pour venir en aide aux personnes handicapées. Ainsi, l’AAH est là pour garantir aux individus les plus vulnérables d’avoir accès à un minimum de ressources.

L’Allocation Adulte Handicapé est versée par la CAF (Caisse nationale des Allocations Familiales). Pour bénéficier de l’AAH, il faut respecter plusieurs critères liés à l’incapacité (le handicap constaté et ses conséquences sur la vie quotidienne), ainsi qu’à l’âge, le lieu de résidence et les ressources de la personne. N’hésitez pas à vous rapprocher d’une association pour personnes handicapées pour recevoir des conseils et connaître d’autres possibilités de financement.

Autre point important : c’est la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) qui décide d’accorder ou non l’AAH au cas par cas. Voyons justement en détail quelles sont les conditions permettant de bénéficier de cette allocation financière.

Quelles sont les conditions pour toucher l'AAH ?

La CDAPH décide d’attribuer l’AAH en fonction du taux du handicap constaté chez la personne (autrement dit, son degré de perte d’autonomie). Mais il faut aussi respecter des conditions d’âge, de résidence et de ressources. La CDAPH va aussi évaluer en parallèle le potentiel statut de travailleur handicapé. Voici les 4 critères à respecter pour avoir l’AAH.

  • 1 – Le taux d’incapacité

La personne handicapée doit être atteinte d’un taux d’incapacité d’au moins 80 %. Il est possible d’obtenir l’AAH avec un taux d’incapacité allant de 50 à 79 % si l’individu a une restriction substantielle et durable d’accès à un emploi (reconnue par la CDAPH). C’est-à-dire que la personne doit rencontrer depuis plus d’1 an des difficultés importantes d’accès à un emploi qui ne peuvent être compensées par des mesures d’aménagement de poste de travail.

  • 2 – L’âge

La personne doit avoir 20 ans au minimum (ou 16 ans si elle n’est plus considérée à la charge de ses parents) pour bénéficier de l’Allocation Adulte Handicapé.

  • 3 – La résidence

La personne doit résider en France (métropolitaine ou département et collectivité d’outre-mer).

  • 4 – Les ressources

La personne doit respecter un certain plafond de ressources, en fonction de sa situation familiale (seul, en couple, nombre d’enfants). Ainsi, le plafond fixé va de 10 843 euros par an pour une personne seule et sans enfant, jusqu’à 41 313 euros par an pour un couple ayant 4 enfants (en 2021). Les ressources prises en compte portent sur l’ensemble des revenus nets de l’année N-2 (soit l’année 2019 pour les demandes effectuées en 2021).

Pour être certain de connaître précisément les prestations auxquelles vous pouvez prétendre, le mieux reste de faire une simulation sur le site mesdroitssociaux.gouv.fr.

Quel est le montant de l'AAH en 2021 ?

Le montant de l’aide AAH versée est variable selon les ressources de la personne handicapée et sa situation (travailleur, sans emploi, hospitalisé, incarcéré, etc.). Là encore, il est conseillé de faire une simulation sur le site du gouvernement pour connaître exactement le montant de l’AAH auquel vous avez droit. Pour information, le montant de l’Allocation Adulte Handicapé en 2021 est plafonné à 902 euros par mois.

Il faut faire une déclaration à chaque trimestre afin de tenir compte des variations potentielles des critères et des situations de chaque personne handicapée. Notez que le montant de l’AAH vient en complément d’éventuelles autres ressources financières, comme l’ASPA (l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées).

Comment bénéficier de l'AAH ?

Comment faire pour bénéficier de l’allocation AAH ?

Pour obtenir l’AAH, il faut faire une demande auprès de la Maison Départementale Des Personnes Handicapées (MDPH). Il s’agit d’un dossier à remplir auprès d’eux. Ensuite, la CDAPH se réunit pour évaluer la situation de la personne handicapée et le respect des critères évoqués ci-dessus. La CDAPH a 4 mois pour se prononcer dès lors que la demande a été déposée. Sans réponse au-delà de ces 4 mois, vous pouvez considérer la demande d’AAH comme rejetée.

Important : une procédure de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) est nécessairement engagée dès lors qu’il y a une demande d’Allocation Adulte Handicapé.

Qu’en est-il du complément à l’AAH ?

Pour les personnes handicapées n’ayant pas de ressources financières à la suite d’une incapacité de travail, il y a un complément à l’AAH. Ce complément s’ajoute à l’AAH et son montant est de 179,31 euros par mois (en 2021).

Attention toutefois : depuis le 1er décembre 2019, le complément à l’AAH n’existe plus. Il est seulement disponible pour les personnes handicapées qui en bénéficiaient avant décembre 2019. Ces personnes peuvent dans ce cas continuer à percevoir ce complément jusqu’au 30 novembre 2019, seulement s’ils remplissent des critères stricts (AAH à taux plein, taux d’incapacité d’au minimum 80 %, non-retraité, logement indépendant, etc.).

En complément des aides financières telles que l’AAH, il existe des solutions qui peuvent faciliter le quotidien des personnes handicapées et/ou âgées. C’est le cas de la téléassistance proposée par Filien. Si vous souhaitez en savoir plus, cliquez juste ici.

Qui sont les bénéficiaires de l’AAH ?

Il y a 4 critères pour bénéficier de l’AAH :

  • Être atteint d’un taux d’incapacité d’au moins 80 % (50 à 79 % si vous avez une restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi) ;
  • Avoir au moins 20 ans (ou 16 ans si vous n’êtes plus considéré à la charge de vos parents) ;
  • Résider en France ;
  • Ne pas dépasser un plafond de ressources (qui dépend de votre situation familiale et de votre nombre d’enfants).

Comment faire une demande d’Allocation Adulte Handicapé ?

Il faut vous adresser à la maison départementale des personnes handicapées de votre département. La CDAPH aura alors 4 mois pour évaluer votre situation et pour donner une suite favorable ou non à votre demande d’AAH.

Les dépliants FILIEN ADMR

Afin de présenter les services de téléassistance Filien ADMR à vos proches vous pouvez télécharger et imprimer les versions PDF ou recevoir les dépliants chez vous en version papier

A télécharger