Hébergement temporaire des personnes âgées notre guide

La majorité des seniors veulent conserver leur autonomie et continuer de vivre chez eux. Pourtant, dans certaines situations (intervention médicale, indisponibilité du proche aidant, etc.), il est nécessaire de faire héberger temporairement notre aîné dans un établissement spécialisé. Ce guide vous résume ce que vous devez savoir à propos de l’hébergement temporaire des personnes âgées. Dès que la personne âgée est rentrée à domicile, il est important de procéder à l’installation d’une téléassistance.

Guide sur l'hébergement temporaire pour personnes âgées

Maintien à domicile et hébergement temporaire des personnes âgées

Pour rappel, le maintien à domicile d’une personne âgée désigne le fait qu’un individu en perte d’autonomie choisisse de rester vivre dans son logement au lieu d’entrer dans un établissement spécialisé (maison de retraite ou EHPAD). C’est le senior qui décide de continuer à vivre dans son domicile.

En France, tout est fait pour encourager au maximum (et dans la mesure du possible) le maintien à domicile des personnes âgées et/ou dépendantes (physiquement ou psychologiquement). Cela dit, dans certains cas, un hébergement temporaire en établissement médicalisé s’avère nécessaire.

Comme son nom l’indique, l’hébergement temporaire des personnes âgées (vivant dans leur propre domicile) sert à trouver des solutions pour les loger pendant une courte période. Il est alors possible de faire héberger temporairement le senior dans un établissement spécialisé ou chez des aidants familiaux.

Par définition, cet hébergement des personnes âgées doit être temporaire. Vous pouvez y avoir recours :

  • Soit ponctuellement : quelques jours, par exemple en cas d’hospitalisation ou si le proche du senior part en congé ;
  • Soit régulièrement : quelques jours de façon périodique, par exemple 5 jours par trimestre.

Remarque : L’hébergement temporaire des personnes âgées peut aussi être une première étape avant une entrée définitive en établissement spécialisé. Ainsi, le senior et ses proches peuvent voir si cela leur correspond ou non.

Quand décider de mettre en place un hébergement temporaire en EHPAD ?

Il est vrai qu’il n’est jamais facile de savoir quand il est nécessaire de faire héberger un senior dans un établissement médicalisé, de type EHPAD. Cela dépend de nombreux paramètres : décision du principal intéressé, situation financière de la famille, état du domicile, degré de dépendance du senior, etc. Pour vivre chez elle en toute sérénité, la personne âgée doit avoir un minimum d’autonomie ou être aidée pour faire certains gestes du quotidien (se laver, se faire à manger, etc.).

C’est pourquoi l’accueil temporaire en EHPAD peut apparaître comme une solution ponctuelle, voire de transition éventuelle : soit pour découvrir ce mode d’hébergement, soit pour accompagner le retour à domicile du senior après une hospitalisation (afin d’être sous surveillance le temps de récupérer pleinement ses moyens).

Vous vous demandez si un EHPAD peut être la solution dans votre situation ? Nous vous invitons à évaluer les conditions et les prix de l’hébergement temporaire en EHPAD dans l’annuaire des EHPAD. Notez que les tarifs peuvent être différents en fonction des accueillants familiaux.

Le droit au répit permet de financer l’hébergement temporaire

En France, il existe plusieurs dispositifs visant à favoriser le maintien à domicile des seniors. En ce qui concerne l’hébergement temporaire, le droit au répit est sans doute le plus connu (et le plus utile !).

Qu’est-ce que le droit au répit ?

Créé en 2016, le droit au répit est une aide financière qui permet à un proche aidant un individu bénéficiant de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) de prendre un temps de repos. En cas de dépassement du plafond de l’APA, le droit au répit prend en charge certains frais jusqu’à 510,26 euros par an (en 2022).

Autrement dit, le droit au répit est une véritable aide aux aidants. Il doit être utilisé pour payer des prestations précises permettant au proche aidant de s’absenter quelques jours. Il s’avère également fort utile en cas d’hospitalisation de l’aidant pour payer l’hébergement temporaire de la personne âgée.

Concrètement, le droit au répit peut être utilisé pour couvrir les frais :

  • D’accueil de la personne âgée dans un établissement médicalisé ;
  • D’hébergement temporaire en établissement ou en accueil familial ;
  • Du relais au domicile de l’individu en perte d’autonomie.

Comment bénéficier de l’aide au répit ?

Pour pouvoir utiliser l’aide au répit, il faut être dans ces 3 conditions :

  • La personne âgée doit bénéficier de l’APA ;
  • Le proche aidant doit assurer une aide nécessaire à la vie à domicile du senior ;
  • Le proche aidant doit être irremplaçable dans l’exercice de cette mission d’aide.

Pour avoir l’aide au répit, il faut faire une demande auprès de votre Conseil Départemental. Important : une visite médico-sociale au logement du senior sera alors réalisée. Cette dernière permet de déterminer le réel besoin de répit pour le proche aidant. Il est donc conseillé de vous y prendre le plus tôt possible pour faire la demande.

Si votre demande n’aboutit pas, vous pouvez notamment vous tourner vers l’Aide Sociale à l’Hébergement en établissement (ASH) pour vous aider à couvrir les frais.

La téléassistance, une solution pour compléter l’hébergement temporaire des seniors

La téléassistance senior ADMR est la solution idéale pour favoriser le maintien à domicile et aider les proches aidants dans leur mission. Concrètement, il s’agit d’un dispositif simple qui vous prévient 24h/24 et 7j/7 en cas de problème. Cela complète parfaitement un hébergement temporaire (et peut même l’empêcher dans certains cas !).

Filien ADMR vous propose de découvrir les offres de téléassistance disponibles en cliquant sur le bouton ci-contre.

Qu’est-ce qu’un un hébergement temporaire pour personne âgée ?

L’hébergement temporaire consiste à faire héberger la personne âgée pendant une courte période dans un établissement spécialisé pour répondre à un besoin ponctuel.

Comment faire une demande d'accueil temporaire ?

Il suffit d’identifier l’établissement spécialisé qui correspond le plus à votre besoin (services proposés, localisation géographique, coût de l’hébergement, etc.), puis de le contacter directement. Pensez également à faire une demande d’hébergement temporaire auprès du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) ou de la mairie de la commune de résidence du senior.

Quelle structure peut proposer un hébergement temporaire ?

Tout établissement du type maison de retraite spécialisée ou EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) peut proposer une solution d’hébergement temporaire.

Les dépliants FILIEN ADMR

Afin de présenter les services de téléassistance Filien ADMR à vos proches vous pouvez télécharger et imprimer les versions PDF ou recevoir les dépliants chez vous en version papier

A télécharger