4 mai 2022

Le cholestérol chez la personne âgée est-il inquiétant ?

En France, on estime que plus de 12 millions de personnes souffrent d’hypercholestérolémie, ou excès de cholestérol. Un taux trop élevé pendant plusieurs années entraîne chez les patients un risque accru de maladie cardiovasculaire.

Qu’en est-il de l’excès de cholestérol chez une personne âgée ? Existe-t-il un risque pour sa santé ? Quel traitement est efficace lorsqu’on a plus de 80 ans ? Est-il nécessaire de mettre en place des services d’accompagnement à domicile comme la téléassistance, qui permet d’être secouru en cas de problème ? Autant de questions que vous vous posez et auxquelles nous répondons dans cet article.

Mieux connaître le cholestérol

Il s’agit d’un lipide, ou corps gras, fabriqué par le corps humain. Le cholestérol se retrouve également dans la nourriture, en particulier les graisses animales. Transporté par le sang, il est bon pour la santé car nécessaire au fonctionnement de l’organisme, que la personne soit âgée ou non. Il en existe 2 types :

  • Le LDL, appelé aussi « mauvais cholestérol ». Ce sont de protéines de petite densité qui transportent le cholestérol du foie vers les cellules et le déposent en trop grande quantité dans les artères. Un taux supérieur à celui préconisé entraîne un sérieux risque de maladie cardiovasculaire.
  • Le HDL, ou « bon cholestérol ». Ce sont des protéines de haute densité qui se chargent de nettoyer les artères en transportant le cholestérol vers le foie. Ce dernier se charge de l’éliminer.

Le cholestérol total quant à lui est la somme du LDL et du HDL. Lors d’une prise de sang, son taux doit être inférieur ou égal à 2,00 g/l avec une tolérance en fonction des antécédents médicaux du patient.

Donc, en théorie, le cholestérol total chez une personne âgée ne doit pas excédé 2,00 g/l si celle-ci n’est pas considérée à risque. Il est également important que le taux de HDL soit supérieur au LDL. Néanmoins, cette affirmation est controversée par plusieurs recherches ces dernières années. En effet, une étude européenne récente * montre que des patients avec un taux de HDL majoritaire présentaient une mortalité supérieure à la normale. A l’heure actuelle, il est encore trop tôt pour affirmer que les résultats de cette étude sont à généraliser dans le monde médical.

Repérer les causes et conséquences d’une hypercholestérolémie

Vous l’aurez compris, le cholestérol chez une personne âgée n’est pas une fatalité s’il est maîtrisé. Néanmoins, dans certains cas, son taux est présent en excès et ce n’est pas sans conséquence sur la santé.

Les facteurs à risque

Plusieurs facteurs contribuent à accroitre sa présence dans le sang :

  • L’hérédité;
  • Une nourriture trop riche en graisses d’origine animale ;
  • Le surpoids et l’obésité ;
  • L’absence d’activité sportive ;
  • Le sexe : les hommes y sont plus sujets que les femmes ;
  • L’alcool et le tabac ;
  • Des maladies telles que le diabète, l’hypertension artérielle, un dérèglement de la thyroïde ou encore celles touchant le foie ou les reins.

Les complications qu’il entraîne sur la santé

Le dépôt de lipides en excès dans les artères (LDL) est appelé athérosclérose. Diminuant le débit sanguin, le cholestérol chez la personne âgée est à l’origine de plusieurs maladies et complications :

  • Angine de poitrine ou infarctus ;
  • Accident vasculaire cérébral (AVC) ;
  • Artérite des membres inférieurs.

Agir en prévention pour lutter contre le cholestérol chez les seniors

Agir en prévention et suivre le traitement adéquat

D’une manière générale, il est possible d’agir en prévention sans avoir recours immédiatement à un traitement.

Un régime alimentaire équilibré

Pour faire baisser l’excès de cholestérol chez une personne âgée, il est nécessaire d’agir sur son alimentation. Dans certains cas, on peut constater jusqu’à 15% de réduction du taux de cholestérol total. Il faudra surtout limiter la consommation de graisses animales (viandes rouges, œufs, laitages…) et privilégier la viande blanche et les poissons. Pour se faciliter la vie, il est aussi possible d’avoir recours à un service de portage de repas à domicile.

Pratiquer une activité physique

Plusieurs études l’ont démontré : la pratique régulière d’un sport permet d’augmenter le HDL et faire baisser le LDL. Pour une personne n’ayant pas l’habitude d’en faire, il est tout à fait possible de suivre un programme de remise en forme pour senior pour s’y (re)mettre en douceur.

Le traitement médicamenteux en complément de la prévention

Dans certains cas, la prévention n’aura pas suffi à faire baisser l’excès de cholestérol chez une personne âgée. Pour limiter le risque cardiovasculaire, il est alors nécessaire de recourir à un traitement en complément du régime alimentaire. Le médecin prescrira alors des statines et y associera éventuellement des fibrates. Ensuite un bilan de santé lipidique annuel sera établi pour le suivi du patient.

Note : pour connaître le risque cardiovasculaire à 10 ans, le score de Framingham est celui le plus utilisé au monde.

La téléassistance pour être secouru rapidement en cas de problème

L’excès de cholestérol chez une personne âgée peut être à l’origine de plusieurs complications, comme un AVC. Afin de mettre en place une surveillance efficace post-AVC, il est possible de souscrire au service de téléassistance senior Filien ADMR. Celui-ci permet de lancer une alerte en cas de malaise ou de chute. Réceptionnée par une équipe professionnelle disponible 24h/24, celle-ci fait intervenir les secours pour une prise en charge rapide et adaptée à domicile.

N’hésitez pas à contacter les conseillers Filien ADMR pour recevoir votre devis gratuit et personnalisé.

Demandez votre devis

* Étude menée en 2017 par des chercheurs de l’université de Copenhague (Danemark)

Un excès de cholestérol chez une personne âgée est-il inquiétant ?

L’hypercholestérolémie, en particulier si elle n’a pas été prise en charge pendant plusieurs années, peut avoir des conséquences graves sur la santé du patient. Parmi elles on recense majoritairement des maladies cardiovasculaires telles que :

  • L’infarctus du myocarde ;
  • L’accident vasculaire cérébral ou AVC ;
  • L’artérite des membres inférieurs.

Ces risques sont accrus si plusieurs facteurs tels que le tabagisme, un surpoids ou une alimentation inadaptée sont présents.

Quelles mesures de prévention limitent le cholestérol chez un senior ?

Pour agir sur un taux de cholestérol en excès chez un patient âgé, il est important d’agir en prévention avec :

  • Un régime « anti-cholestérol » où seules les graisses animales privilégiées sont les viandes blanches et les poissons. La consommation de viandes rouges, œufs ou encore laitages sera très limitée ;
  • La pratique régulière d’une activité physique: gym douce, marche active, yoga…

En complément, si l’état de santé du patient le nécessite, le médecin prescrira un traitement à base de statines.