6 mars 2024

Acouphènes : causes, définition, prévention et traitement

Selon l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale), 1 personne sur 10 souffre de ce trouble auditif en France. Le risque d’être atteint d’acouphènes est à son maximum à partir de 65 ans. Sachant qu’ils peuvent avoir des conséquences parfois graves sur le confort de vie, comme le stress, les troubles du sommeil ou encore un isolement social, il est important de savoir identifier ses symptômes pour agir rapidement.

Dans notre article, vous découvrirez tout ce qu’il faut savoir sur les causes des acouphènes, comment les prévenir et les traitements existants. En plus, nous vous inviterons à découvrir la téléassistance mobile, un service permettant de recevoir une assistance n’importe où et n’importe quand en France.

Qu’est-ce qu’un acouphène ?

Il s’agit d’un bruit qui se manifeste dans l’oreille. Il peut prendre différentes formes comme un bourdonnement, un sifflement, un grésillement ou encore un cliquetis. Les acouphènes touchent une seule ou les deux oreilles à la fois. Ils peuvent se manifester de manière ponctuelle ou permanente.

Ces troubles de l’audition ne sont pas une maladie en eux-mêmes. Ce sont les symptômes d’un problème de santé qui concerne la plupart du temps le système auditif : otite, perte auditive ou surdité, maladie de Ménière, etc. L’important est de bien reconnaître les causes des acouphènes pour pouvoir les prévenir.

Le saviez-vous ? La Journée nationale de l’audition se déroule chaque année en France, le 2ème jeudi du mois de mars. C’est un évènement qui sensibilise le grand public sur la perte auditive qui touche un quart des français.

Les origines de ces troubles auditifs

Comme indiqué précédemment, les acouphènes sont des symptômes liés à une maladie touchant l’oreille. D’ailleurs, 80% des personnes qui en souffrent sont touchées par une perte d’audition. Néanmoins, il existe deux grandes causes aux acouphènes :

  • L’âge. Les personnes âgées sont plus souvent exposées à ce trouble, lorsqu’elles sont touchées par la presbyacousie (affaiblissement progressif de l’audition avec l’âge) notamment ;
  • Une exposition importante au bruit. Les personnes ayant eu une activité professionnelle se déroulant dans un environnement avec un niveau sonore élevé ont plus de risque d’en être atteintes.

Il existe d’autres origines comme un bouchon de cérumen dans l’oreille ou encore un traumatisme crânien. Cependant, toujours selon l’INSERM, dans 40% des cas, leurs causes ne sont pas connues. A noter qu’il existe 2 catégories d’acouphènes :

  • L’acouphène subjectif qui représente la majorité des cas. Ici, le bruit, qui se présente sous forme de sifflements, de bourdonnements ou encore de tintements dans l’oreille, est entendu seulement pas le patient. Il n’existe pas de traitement médical ou chirurgical, mais il est possible de le soulager.
  • L’acouphène objectif (ou pulsatile), plus rare, qui lui peut être mesuré par un médecin ORL. Le bruit se présente sous la forme de pulsations. En fonction de son origine, un traitement ou une opération est possible.

Il existe de nombreux sites proposant des tests en ligne pour savoir si vous souffrez d’acouphènes ou d’une perte auditive. N’hésitez pas à en essayer un pour vous donner une idée. Bien entendu, cela ne remplace pas un avis médical.

Une femme chuchote à l'oreille d'une senior souffrant d'acouphènes

Savoir agir en prévention

Maintenant que vous savez tout sur les causes des acouphènes, sachez qu’il est tout à fait possible de mettre en place plusieurs mesures pour les éviter.

Se protéger du bruit

Nous l’avons vu, l’un des facteurs de risque de ces troubles de l’audition est une exposition importante à un niveau sonore élevé. Alors, lorsque vous devez travailler dans un milieu bruyant ou lorsque vous vous rendez dans un concert ou tout autre évènement de ce genre, pensez à porter des bouchons d’oreille. Idem, il est préférable d’éviter le port prolongé d’un casque audio ou d’oreillettes pour écouter la musique ou la télévision.

Prendre soin de ses oreilles

Pour éviter les bouchons de cérumen dans l’oreille, il est important de savoir bien entretenir son audition. Alors, on évitera l’utilisation de coton-tige au profit de cure-oreilles ou d’un spray auriculaire.

Faire attention à certains médicaments

Quelques médicaments, notamment les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les macrolides, les antiarythmiques et la lidocaïne, peuvent endommager la structure de l’oreille interne et provoquer une perte d’audition. En cas de doute, il est toujours conseillé de consulter votre médecin.

Modérer la consommation d’alcool, de tabac et de caféine

Le risque d’acouphène est plus élevé chez les fumeurs et les consommateurs d’alcool. La caféine quant à elle, étant un stimulant, est également à éviter. Elle a pour effet d’amplifier la gêne occasionnée par les acouphènes (sifflements, bourdonnements…).

Réduire son niveau de stress

Ce conseil est lié au précédent. Deux des causes des acouphènes, voire des facteurs aggravants lorsque l’on est atteint de ce trouble, sont le stress et l’anxiété. Il est donc nécessaire de savoir les gérer en pratiquant une méthode de relaxation ou une activité physique régulière.

Les traitements pour soulager les acouphènes

Dans un premier temps, lorsque les troubles auditifs sont forts et se manifestent depuis plusieurs jours, il est indispensable de consulter son médecin généraliste ou son ORL. Seuls ces professionnels sont aptes à diagnostiquer les causes des acouphènes et à prendre en charge efficacement le patient. A noter qu’il n’existe aucun traitement médical à ce jour. Seules des solutions permettant de les soulager peuvent être proposées.

Le bruit blanc

Cette méthode consiste à diffuser un son dans l’oreille touchée à une faible intensité sonore, généralement via un appareil auditif adapté. Elle a la vertu de masquer les acouphènes et de soulager le patient. La durée de cette thérapie est de 1 mois et demi à 3 mois, à raison de 2 heures d’écoute de bruit blanc quotidiennes.

Les thérapies cognitivo-comportementales

Les thérapies cognitivo-comportementales ou TCC ont montré une certaine efficacité dans le soulagement de ces troubles de l’audition. En premier lieu, il est indispensable de connaître les causes des acouphènes pour proposer la TCC la mieux adaptée. L’objectif est d’aider le patient à reprendre le contrôle pour mieux vivre avec ses acouphènes.

Les solutions alternatives

Même si l’idéal est de toujours s’en remettre aux conseils de votre médecin, il existe cependant quelques alternatives visant à soulager les acouphènes :

  • Les médecines douces : l’acupuncture et la sophrologie ont déjà soulagé certains patients ;
  • L’homéopathie : certaines plantes, comme le Chininum Sulfurinum, permettent de réduire les bourdonnements dans l’oreille ;
  • Les huiles essentielles : il faut choisir l’huile appropriée aux causes des acouphènes (origine vasculaire, spasmodique…) et en appliquer quelques gouttes autour de l’oreille atteinte ;
  • L’application pour smartphone Diapason : elle propose des conseils et des thérapies sonores.

La téléassistance mobile une aide de tous les instants

 Vous connaissez désormais tout ce qu’il faut savoir sur les causes des acouphènes. En complément, pour rester sécurisé lors de vos déplacements, pensez à la téléassistance mobile de Filien ADMR. Il s’agit d’un petit badge GPS à emporter partout avec soi. En cas de problème, que ce soit une chute, un malaise ou une agression, il suffit de presser son bouton pour être mis en relation avec le centre d’assistance 24h/24 de Filien ADMR. Là un opérateur d’écoute vous géolocalise et vous fait parvenir les secours adaptés.

Pour en savoir plus sur les solutions proposées par Filien ADMR, n’hésitez pas à contacter ses conseillers.

Contactez-nous

Comment apparaissent les acouphènes ?

Il existe de nombreuses causes aux acouphènes. A savoir que ce n’est pas une maladie, mais un symptôme lié à un problème de santé. En général, les origines sont :

  • Le vieillissement qui s’accompagne souvent d’une perte d’audition dont les acouphènes sont un des symptômes ;
  • Une exposition importante au bruit que ce soit dans sa vie professionnelle ou occasionnellement lors d’un concert par exemple. Il faut toujours être vigilant face au niveau sonore auquel nos oreilles sont exposées.

Comment éviter les acouphènes ?

Mieux vaut prévenir que guérir ! D’autant plus qu’il n’existe aucun traitement pour soigner les acouphènes. Alors pour les éviter, il faut :

  • Protéger ses oreilles du bruit avec des bouchons par exemple ;
  • Entretenir son appareil auditif ;
  • Faire attention à certains médicaments ;
  • Eviter l’alcool, le tabac et la caféine ;
  • Gérer son stress.