4 janvier 2023

Tarif d’une garde de nuit pour personne âgée : quelle rémunération ?

Parfois la perte d’autonomie d’un proche âgé ou en situation de handicap ne lui permet plus de vivre seul chez lui. Heureusement, en France, il existe de nombreuses solutions favorisant le maintien à domicile, comme la téléassistance permettant de recevoir de l’aide de jour comme de nuit.

Dans certains cas, il est nécessaire de compléter ce service par la présence d’un professionnel, notamment la nuit. Les aidants peuvent alors faire appel à une garde de nuit. En quoi consiste cette prestation ? Comment y souscrire ? Quel est le tarif d’une garde de nuit pour personne âgée ? Existe-t-il des aides financières ? Autant de questions auxquelles nous répondons dans cet article.

Les missions d’une garde de nuit

L’auxiliaire de vie qui intervient auprès du senior est en mesure de lui fournir différents services d’aide à domicile. Ainsi, le tarif d’une garde de nuit pour personne âgée pourra inclure une aide :

  • Au lever et au coucher ;
  • A l’habillage et au déshabillage ;
  • A la prise des repas (dîner et petit-déjeuner) et des médicaments ;
  • A la toilette ;
  • A l’accompagnement aux toilettes ou au changement des protections anatomiques ;
  • A l’administration des soins.

Au-delà de ses missions, l’auxiliaire possède des compétences professionnelles et de grandes qualités telles qu’une bonne gestion du stress ou encore la connaissance du public âgé et des pathologies apparentées. Ceci lui permet en plus d’être en mesure de rassurer la personne âgée malade ou en situation de handicap lors de ses interventions et de la mettre en confiance.

3 moyens de recruter son salarié d’intervention

A l’image de l’emploi d’une auxiliaire de vie à domicile, il existe différentes méthodes de recrutement d’une garde de nuit.

Le senior est l’employeur direct

Dans ce cas, le tarif de la garde de nuit pour personne âgée est négocié directement avec le senior. Il aura en charge l’entretien d’embauche, l’établissement des fiches de salaire, la déclaration aux URSSAF ou encore le règlement des cotisations sociales.

L’entreprise ou l’association mandataire

Le senior reste toujours l’employeur direct, à la différence près que c’est l’organisme mandataire qui se charge de toute la gestion administrative (formalités d’embauche, gestion du contrat de travail…). Par conséquent, le salaire est versé directement par la personne âgée. En contrepartie, elle règle le coût des prestations annexes à l’entreprise ou l’association mandataire.

L’entreprise ou l’association prestataire

Certainement le cas le plus courant en France : le professionnel d’intervention est embauché directement par l’organisme. Il reste juste au senior à lui régler le coût des heures d’intervention effectuées à son domicile. Ainsi, le tarif de la garde de nuit pour personne âgée se négocie entre l’organisme et l’auxiliaire de vie, selon une convention collective et les accords conclus avec le Conseil départemental, notamment dans le cadre de prises en charge financières, telles que l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie).

Combien coûte une garde de nuit pour personne âgée ?

Combien coûte une garde de nuit pour senior ?

Le tarif d’une garde de nuit pour personne âgée dépend de plusieurs critères :

  • L’amplitude horaire couverte ;
  • Le type de prestation réalisée (présence ponctuelle sous forme de visites nocturnes ou présence en continu).

Certains organismes proposent des forfaits qui se chiffrent en moyenne à 170 euros par nuit pour une prestation complète. Lorsque le senior embauche directement son auxiliaire de vie, il devra respecter un salaire minimum brut de 11,18 euros / heure selon une extension d’avenant à la Convention collective nationale des salariés du particulier employeur, applicable depuis le 1er décembre 2022.

Bien différencier la présence de nuit et la garde de nuit

Nous l’avons vu précédemment, le tarif d’une garde de nuit pour personne âgée dépend notamment du type de prestation réalisée au domicile. Explications.

L’intervention ponctuelle : la présence de nuit

Lorsque le senior est peu dépendant, on fait alors appel à des services se présentant sous la forme d’une à deux visites au domicile dans la nuit. Ils consisteront par exemple à aider la personne à se déshabiller, à faire sa toilette et à se coucher. Ce type de prestation est appelée présence de nuit ou garde itinérante de nuit.

L’intervention en continu : la garde de nuit

A contrario, la garde de nuit s’adresse aux personnes en forte perte d’autonomie. Le professionnel reste toute la nuit aux côtés du senior pour veiller sur sa santé et son bien-être.

Comment alléger le coût de cette intervention à domicile ?

Il existe différentes aides permettant de réduire le reste à charge sur le tarif d’une garde de nuit pour personne âgée :

  • Un crédit d’impôt de 50% des sommes engagées dans la limite de 12 000 euros par an ;
  • Si le senior en est bénéficiaire : l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie) ou la PCH (Prestation de compensation du handicap) ;
  • Divers organismes financeurs comme la Caisse de retraite principale, la mutuelle ou encore la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie).

Bon à savoir : si le senior est l’employeur direct de la garde de nuit, il peut prétendre, sous conditions, à l’exonération des cotisations patronales d’assurance sociale et d’allocations familiales.

La téléassistance, une aide technologique complémentaire à l’aide humaine

En complément de l’aide apportée par la garde malade de nuit, il est essentiel de recourir à la téléassistance senior. Ce service permet au senior d’être secouru 24h/24, même en cas d’absence de son auxiliaire de vie. Pour cela, en cas de chute, malaise, agression ou tout autre problème, il lui suffit de presser le bouton de son bip d’alerte. Ce matériel, léger et discret, est porté en pendentif ou en bracelet. Le senior est alors mis en relation avec un professionnel situé sur une plateforme d’assistance disponible 24h/24. Un dialogue s’établit et l’opérateur de téléassistance fait intervenir les secours adaptés.

Pour toute information sur les différentes solutions de téléassistance et les options disponibles, comme le détecteur de chute, n’hésitez pas à contacter les conseillers de Filien ADMR.

Contactez-nous

Comment recruter une garde malade de nuit ?

Il existe 3 façons de recruter sa garde de nuit. Chaque mode de recrutement possède ses atouts et ses inconvénients. C’est pourquoi, il convient de bien prêter attenter à toutes les modalités du mode choisi.

  • Le senior est l’employeur direct de l’auxiliaire de vie intervenant à son domicile ;
  • Faire appel à un service mandataire ;
  • Faire appel à un service prestataire.

Combien coûte une garde de nuit employée chez une personne âgée ?

Il n’existe pas de tarif national unique pour ce type de service. En effet, celui va notamment dépendre de :

  • L’amplitude horaire de l’intervention ;
  • Type de prestations demandé. La prestation peut être ponctuelle, sous forme de 1 à 2 visites dans la nuit. C’est ce que l’on appelle une présence de nuit. Elle peut aussi être continu avec une garde de nuit logeant au domicile du senior pour veiller en permanence sur sa santé.

Cependant, lorsque le senior est l’employeur direct du professionnel, alors il devra respecter un salaire mensuel minimum brut de 11,18 euros / heure.

Quelles sont les aides permettant de réduire le coût de l’emploi d’une garde malade ?

En France, il existe différentes aides car la prestation de garde de nuit entre dans le cadre des services à la personne. Ainsi, il est possible de bénéficier :

  • D’un crédit d’impôt de 50% ;
  • D’aides dans le cadre de l’APA ou de la PCH ;
  • D’aides par divers organismes comme la Caisse de retraite, la mutuelle ou la CPAM.