À l’occasion du rendez-vous du Pipame (Pôle interministériel de prospective et d’anticipation des mutations économiques), organisé par la Direction Générale des Entreprises (DGE), le 24 février 2017, sur le thème « Téléassistance et services associés : vers une nouvelle dynamique ? », Hervé Meunier, directeur général de Filien ADMR et Président de l’AFRATA (Association Française de Téléassistance) interviendra pour répondre à la question « Comment intégrer les innovations du numérique dans la téléassistance ? », accompagné d’experts et de responsables d’entreprises.

Filien ADMR, vers une évolution de la téléassistance

À l’heure de la révolution technologique, Filien ADMR étudie l’intégration de l’innovation numérique à ses services de téléassistance et anticipe l’évolution de son périmètre afin de préserver davantage l’autonomie des personnes.
L’autonomie des personnes concerne leur vie à l’intérieur du domicile mais également à l’extérieur. Hervé Meunier donne quelques éléments de réponse à la question qui sera posée le 24 février : « On parle d’autonomie des personnes lorsqu’elles restent à leur domicile et également lorsque leur vie sociale est préservée (sortir du domicile pour participer à des activités, faire des rencontres, etc.). Cependant la définition actuelle de la téléassistance au sens strict du terme ne permet pas de répondre à ce besoin de mobilité. Celle-ci est centrée uniquement sur la sécurité au domicile et ne peut donc pas couvrir l’ensemble des besoins d’une personne dans le cadre de la prévention de la dépendance ».
Face à ce constat, Filien ADMR, qui a déjà accompagné et équipé 150 000 personnes fragilisées et qui s’impose aujourd’hui comme un acteur essentiel de la téléassistance, travaille activement sur une offre de téléassistance unique qui permettrait de répondre aux besoins d’accompagnement à l’intérieur et à l’extérieur du domicile. Un service qui intégrerait des innovations du numérique pour développer la téléassistance de demain.

Proposer des solutions permettant de lutter contre l'isolement des personnes

Aujourd’hui, la téléassistance offre un service de déclenchement et d’automatisation d’alerte. En revanche, elle ne permet que trop rarement de lutter contre l’isolement des personnes, une problématique pourtant importante sur le secteur. L’innovation est donc un facteur clé dans l’évolution de la téléassistance.
Hervé Meunier considère, en tant que président de l’AFRATA, que l’innovation n’est pas uniquement technologique, mais aussi organisationnelle : « l’innovation doit répondre aujourd’hui à un vrai besoin pour les séniors isolés ayant des difficultés à constituer leur réseau de solidarité ». Cette innovation répondrait également à un besoin identifié par les téléassisteurs de l’AFRATA. En effet, aujourd’hui, si l’abonné n’a pas de réseau de solidarité, le téléassisteur est dans l’obligation de faire appel au service public de secours, qui de son côté ne se déplacera pas systématiquement et facturera parfois l’intervention à l’abonné si elle n’est pas justifiée médicalement.
Outre l’innovation numérique dans l’activité de Filien ADMR, Hervé Meunier souligne qu’il souhaite l’employer au service des personnes et de leur bien-être, en accord avec les valeurs fondamentalement humaines de Filien ADMR.

Téléchargez le communiqué de presse